Magicworld


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ¤ We can't go back ~ EDEN ¤ >Uc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden Masters
GARDIEN QUIDDITCH * SIXIÈME
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Baguette : 26,2 CM. Bois d'aubépine contenant une écaille d'oeuf de chimère.
Animal : Rat.
Rang Sociale : Sang pur.
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>sυяησм</b&g : Ned
Date d'inscription : 06/07/2008

Formulaire ID
Humeur:
15/20  (15/20)
Rang: Joueur de Quidditch
Méli-Mélo:
MessageSujet: ¤ We can't go back ~ EDEN ¤ >Uc.   Lun 7 Juil - 4:29

Je suis la différence.
Je suis une outrance.
Je suis sans failles.
Je suis la liberté.
Je suis l'indépendance.
Je suis l'extermination.
Je suis la domination.
Je suis la main sur ton cou.
Je suis les yeux dans les tiens.
Je suis des entailles dans ta main.
Je suis la peur dans ton regard.
Je suis celui qui vient quand tu t'égares.
Je suis celui qui brisera tes chaines.
Je suis celui qui aura sa reine.
Je ne peux qu'être ce que je suis.
Mais Qui ?
{THE.MANIPULATOR}




Découvrez Taking Back Sunday!


*¤~ Primo ~¤*


    Nom de famille : Masters. Générations sur générations de sorciers au sang-pur dont toutes les «raclures» ont été effacées. Moi ? Je me situe tout en bas de l'arbre généalogique. Et vous savez la meilleure ? Je suis le dernier héritier de ma famille. Fabuleux !
    Prénom : Eden. Je n'ai vu que des filles prénommées ainsi alors vous pouvez deviner ce que j'en pense... Non mais, oser me prénommer comme une fille ! Où mon père est allé chercher une idée pareille ?
    Surnom : Ned. Ça au moins ça a le mérite de sonner plus «masculin». J'ai demandé à tout le monde autour de moi de me nommer ainsi alors si j'en vois un oser dire Eden !
    Maison : Serpentard, les fins roublards. J'en suis fier, je n'aurais pu trouver meilleur refuge bien que... Arf, je vais pas vous raconter ça c'est beaucoup trop... gênant. M'enfin, je me trouve très bien là où je suis et je vais pas pleurer sur mon sort : Vivent Serpentard !
    Nationalité : Je viens d'écosse et non je ne porterai pas de kilt (quoique pour le bon plaisir de ces demoiselles...Wink). Ceci dit j'imagine que j'ai un peu de sang anglais, mais prioritairement je suis écossais !
    Groupe sanguin : Comme je n'en ai strictement rien à faire il est très possible que ce ne soit pas le bon, mais tout de même. Je crois être A+.
    Année d'étude : Sixième année. Merlin, j'ai réussi à me rendre jusque là ? Comment j'ai fais ?! Incroyable. Sérieusement, au nombre de fois où la directrice m'a rencontré dans son bureau, j'ai crû que je ne pourrais plus jamais m'enlever de la tête l'horrible tapisserie aux couleurs de Gryffondor qui orne le mur derrière le bureau de la vieille harpie. En tout cas, je n'ai qu'un mot : Ouf !
    Âge/Date de naissance : 16 ans/13 novembre. Encore heureux qu'on m'ait épargné le fait de naître un vendredi treize. 'Aurait plus manqué que ça. Sérieusement parfois je me demande si je suis pas maudit... Ou si Merlin l'a pas fait exprès !
    Signe astrologique : Scorpion. Buark ! Je déteste cette bête, mon père en avait dans son bureau et à chaque fois je ne pouvais que détourner le regard et me concentrer sur l'affreux portrait de ma grand-mère Masters. Que du plaisir... Oui euh. Je me suis un peu égaré, mais bon, que dire d'autre ? Je m'en contrefiche de l'astrono... Pardon : Astrologie !
    Pureté du sang : Je suis un Sang-Pur, messieurs mesdames. Prosternez-vous devant ma grandeur, mais évitez de baiser mes pieds ; je viens tout juste de m'acheter de nouveaux souliers.


*¤~ Secundo ~¤*


    Ambition pour l'avenir : Brûler McGonagall ? C'est bon, j'ai compris, on fait pas des blagues avec ça. Bon alors mes ambitions pour l'avenir ? Je crois que je n'ai pas d'ambitions, je préfère suivre celles de mon père. Il est beaucoup plus doué que moi pour donner un but aux gens qui n'en valent même pas la peine à ses yeux. Mais bon... Qui en vaut la peine aux yeux de monsieur-je-suis-dieu-vénérez-moi. Hem.
    Couleur fétiche : Devinez... Alleeeez. Je suis certain que vous allez trouver ! Vert ? Oui, bravo. J'adore le vert : Pas parce que c'est la couleur de Serpentard, ni celle de l'Avada Kedavra, ni celle de mes yeux... Non non non ! C'est parce que c'est la couleur de l'émeraude... Cherchez pas. Je me comprend.
    Prénom qu'il aurait voulu porter : Arthur, comme mon rat. J'ai déjà raconté l'histoire à tous mes camarades et je dois vous avouer qu'ils l'ont tous trouvé débile ! Juste parce que j'adore le prénom Arthur et que par conséquent il a fallu que je m'achète un rat, bah je lui ai donné ce nom. C'est pas parce que je me considère comme un rat que je dis ça ! Quoique là c'est un peu n'importe quoi... Oui donc. Arthur pour moi.
    Saison détestée : Été ! Par Morgane, pourquoi le ciel nous as-t-il donné une telle saison ?! Entre soleil cuisant et pluie torentielle je préfère encore mon automne qui se traduit par un vent frais, un ciel gris et des ptites feuilles colorées. Ouais, moi je dis, automne c'est la meilleure.
    Cours préféré : Potions. Vous me direz : Serpentard jusqu'au bout et vous n'avez pas tort, mais avec le professeur Slughorn j'avoue qu'on a eu bien du plaisir et c'est dans cette matière que j'ai le plus de facilité alors c'est juste... Logique. Ceci dit je suis impatient d'en savoir plus sur le loup-garou qui a prit sa place. Mh... Créature, qu'as-tu à nous apprendre ?
    Patronus (À partir de 5°) : Un brouillard informe. Je ne suis pas encore arrivé à en faire un corporel, mais bon. Si ça ne me sert qu'à contrer les détraqueurs alors qu'ils ont disparus de la carte, je ne m'inquiète pas vraiment voyez-vous !
    Épouvantard : Ce n'est pas de vos... Bon d'accord. Quand un épouvantard apparaît devant moi : Il représente ma mère. Je ne vous en dirai pas plus, fermez-la ! Y'a rien à raconter...
    Poste au sein de l'école : Je suis le gardien de l'équipe de Quidditch de Serpentard (et le meilleur !). Pourquoi je ne suis pas capitaine ? Et bien c'est que quand tu ne te présentes qu'à un entrainement sur deux, les gens ont tendance à douter de ta fiabilité si vous voyez ce que je veux dire. Dommage, dommage.
    Baguette magique : 26,2 CM. Bois d'aubépine contenant une écaille d'oeuf de chimère. J'en suis assez fier, surtout que les chimères sont classées comme ultra-dangereuses. C'est mon affreuse grand-mère Masters qui a crée ma baguette magique, elle a un commerce en Écosse et il faut dire qu'elle est excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Masters
GARDIEN QUIDDITCH * SIXIÈME
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Baguette : 26,2 CM. Bois d'aubépine contenant une écaille d'oeuf de chimère.
Animal : Rat.
Rang Sociale : Sang pur.
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>sυяησм</b&g : Ned
Date d'inscription : 06/07/2008

Formulaire ID
Humeur:
15/20  (15/20)
Rang: Joueur de Quidditch
Méli-Mélo:
MessageSujet: Re: ¤ We can't go back ~ EDEN ¤ >Uc.   Lun 7 Juil - 8:59

*¤~ Tertio ~¤*


    Description physique : Physiquement, comment je suis ? Plutôt sympa à regarder, je veux dire... Je ne suis pas une mocheté, mais je ne suis pas le plus charmant, sexy et tout ce que tu voudras. En même temps, il ne faut pas trop espérer d'une personne qui a déjà tout ce qu'elle veut... Y'a des trucs que visiblement on ne peut pas avoir. Quoi qu'il en soit, je ne me trouve pas super bien que souvent je dise le contraire, c'est plutôt pour montrer mon côté «confiance en soi» qu'autre chose. Je ne suis pas narcissique à ce point où je me regarde dans un miroir et je m'idolâtre. Oui donc, pour en venir à la description en tant que tel, je vais y aller plutôt rapidement pour aller avec la logique de ce qui est raconté plus haut. J'ai des cheveux d'un marron foncés qui descendent en mèches courtes et minces sur les côtés de mon visage. Visage qui, soit dit en passant, est assez imposant par sa joie et sa sympathie alors que l'énorme regard vert semble légèrement... envoûtant, pas normal, perçant. Je ne m'en rends compte qu'en regardant des photos... À chaque fois que je me perds dans la profondeur... J'en deviens étourdi. C'est réellement effrayant je dirais. Ensuite, il n'est pas rare de voir mes sourcils se froncer, s'arquer, s'hausser à mesure que je parle. En vérité mon visage est très expressif, ce qui m'a valu beaucoup de problèmes chez moi. Je devais sans cesse me concentrer pour ne rien laisser paraître comme mon père le voulait.

    Ce qui fait que maintenant j'ai davantage de difficultés à balancer mes émotions. Certains jours je peux porter un masque froid et un regard métallique, d'autres jours je peux pratiquement avoir l'air candide et jovial... Mais la plupart du temps il s'agit simplement d'un air désinvolte, in intéressé, amusé et légèrement «chieur». Du haut de mes mètres soixante-quinze, j'ai cette manie furieusement désapprouvé de plier le dos vers l'avant quand je marche, ce qui me donne un air assez déplaisant. Par ailleurs vous devez savoir que je suis mince, pas musclé... Juste mince. Le seul sport que je fais, c'est le Quidditch et en tant que gardien j'ai davantage besoin de mon regard extraordinairement observateur que de tout le reste (hormis peut-être mes bras pour bloquer le souaffle). Donc voilà, vous avez su ce que vous vouliez savoir... Épargnez-moi des questions supplémentaires s'il vous... Quoi encore ? Mon style vestimentaire ? Ordinaire, banal. Des blousons j'en ai des tonnes, des t-shirts de toutes les couleurs, des jeans, pantalons divers. J'ai ma cape de sorcier, mon bonnet et mon écharpe aux couleurs de la maison... Sans oublier mon uniforme scolaire et celui de Quidditch. Je ne sors jamais sans mes baskets usées. Bon c'est fini là ? Merci..

    Description psychologique : Youpi... maintenant vous voulez que je vous explique ce qu'il y a dans ma tête de linotte. Vous êtes sympa quand même ! Je vous remercie grandement de me compliquer la vie encore plus qu'elle ne l'est actuellement... Bah, on ne perd jamais l'ironie des Serpentard, hein. Je pourrais vous parler de mon humour, après tout il est assez particulier. Je suis quelqu'un qui aime beaucoup les blagues alors ne vous étonnez pas si de temps à autres vous me voyez en train de rire ou en train de raconter une histoire à plusieurs personnes qui m'écoutent avec attention. Depuis que je suis à Poudlard, je suis considéré comme un égal par la plupart des Serpentard au sang-pur, les autres m'adulent pour le nom que je porte ou tout simplement pour les personnes avec qui je traine. Je n’apprécie pas particulièrement, mais j’ai appris à voir ça comme une bonne blague et j’oublie peu à peu à quel point nos actions sont parfois bien terribles.

    Certaines familles de sorciers entrainent leurs enfants à devenir des personnes totalement dénuées d’émotions et de la capacité d’aimer. Je suis content de ne pas faire partie de ce groupe de personnes qui ne savent ni sourire, ni prendre la vie plus légère qu’elle ne l’est. Bien sûr que je ne suis pas comme eux… Vous croyiez quoi ? M’enfin. Je crois que je peux m’emporter assez rapidement quand je le veux. Je suis plutôt impulsif selon le sujet abordé. Je suis quelqu’un d’assez calme en général, bien qu’un peu trop bruyant selon mes compagnons de dortoir. Je gigote beaucoup dans mon lit, il paraît… Qui a dit que j’étais seul dedans ? Je blague. Beaucoup de mes amis disent que j’ai une manière d’aborder les choses très différentes de ce qu’on entend habituellement. Une de mes sœurs disait souvent que j’étais son miroir à double-sens. Je reflète ce que les autres sont, je copie leurs sourires et leurs bonheurs, je me nourris de leurs larmes et je ne délie ma langue que pour énoncer des paroles qui ont un tas de sens différents.

    J’ai une répartie assez plaisante, car mes paroles sont souvent bien plus élaborées que celles de mes adversaires. C’est que je suis plutôt intelligent, alors je suis capable d’expliquer des choses plus rapidement que les autres, bien que ma capacité d’apprentissage soit moindre (trop dans la lune, en train de discuter avec des camarades… faire tout pour ne pas entendre le prof’, quoi !). Je suis quelqu’un vacille tout le temps entre deux feux, comme si l’un me tirait d’un côté, et l’autre à l’opposé. Autant je peux être joyeux, amical, chaleureux, bruyant… Autant mon cœur semble se solidifier par moments, mon air devenir aussi incassable que du marbre, mes yeux exprimer le plus profond dégoût et mon sang se refroidir jusqu’à ce que plus rien que le mal ne coule dans mes veines.

    Quesque c’est ? Pourquoi mon cœur ne bat jamais la chamade, pourquoi mon estomac ne se tortille pas à l’approche de la moindre petite personne ? Pourquoi je ne peux pas ressentir la douceur qu’inspirent les regards de certaines personnes dans ce collège ? Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer. Je suis, en effet, très proche. Je parle aux gens, et par moments je suis à cinq centimètre de leurs visages, j’ai une capacité de persuasion assez monstrueuse et mon entourage ne cesse de m’encourager à suivre cette voix. Je pourrais être un excellent manipulateur avec mes faux sourires et mes airs rassurants qui en fait ne sont que mensonge.

    Que suis-je d’autre qu’un menteur de toute manière ? Rien du tout… Je suis Ned, le type qui en énerve plus d’un, qu’on ne voyait pas du tout à Serpentard en premier lieu, le jeune homme si différent de son père en apparence… Celui qui cache ses émotions derrière un mur de glace ou qui au contraire se complait d’une personnalité chaleureuse et affable. Où est la vérité ? Je ne sais même pas qui je suis.

    C’est ça la pure des vérités.

    Goûts/Aime&Aime pas : Oui euh… Quesque j’aime ? J’aime la cuisine italienne… Ma mère en faisait souvent et l’odeur faisait apparaître des papillons aux ailes de velours dans mon estomac. Ce n’est pas des blagues, hein ! En fait je suis un gros gourmand… Et comme je ne prends pas de poids, je ne me gêne pas pour bouffer autant que je le veux, ce qui amuse beaucoup mes camarades de classe qui sont plutôt du genre rachitique et parfaitement équilibrés. On dirait qu’ils sont tous faits sur la même base… Peau pâle, yeux noirs froids et corps mince et grand. Un paquet de mannequins… Ou plus symboliquement des images quasi identiques d’un serpent qu’on aurait changé en humain (quoique là-dessus on ait déjà eu un aperçu. Oui je parle bien de l’autre…Seigneur.) Sinon, quesque j’aime d’autre ? Poudlard. J’adore cette école… Sérieusement si je ne l’avais pas, je ne sais pas ce que je ferais. Je n’aime pas tellement lire, je n’écris pas non plus, je préfère écouter ce que les autres disent et en connaître tous les coins et recoins. Je veux pouvoir lire en quelqu’un (sans utiliser la legillimancie) comme dans un livre ouvert, je veux pouvoir l’aider à avoir une vision qui lui permettra d’avancer dans la vie. C’est étrange, aurait pu trouver plus égoïste pour un Serpentard, mais je ne vois pas pourquoi on rangerait tout selon les quatre maisons. Y’a déjà assez de toutes les autres contraintes… ‘Faut pas en faire tout un plat non plus. Je n’aime pas la musique sorcière, elle est trop restreinte, mais j’apprécie cependant d’écouter la RITM, il y a parfois de bonnes émissions. Je déteste les animaux, même si j’ai un rat. Je ne m’intéresse pas à la forêt et aux plantes, mais les étoiles et la divination sont des choses qui me fascinent (si vous révélez ça je vous tue et je vous enterre et je vous déterre et je vous re-tue…) Peut-être que je suis plus rêveur que je ne le crois ? J’aime aussi le Quidditch, c’est une véritable passion, et j’avoue y être plutôt doué.
    Secret : Un secret, c'est fait pour être gardé secret... Sinon ce n'est plus un secret. Vous me suivez ? Non... D'accord. Passons à l'autre catégorie qu'on en finisse.


*¤~ Quarto ~¤*


    Animal : Un rat. Ce bon vieux Arthur... J'ignore depuis combien de temps je le possède, mais je sais qu'il était là à ma première démonstration de magie et cela remonte quand même à un sacré bout de temps. En tout cas, je peux dire que ce vieux rat noir est un vrai paresseux : Il passe son temps à dormir dans la capuche de mon blouson ou sur la table de nuit dans le dortoir des Serpentard de sixième année. La vendeuse de la ménagerie magique m'a demandé si je recherchais quelque chose en particulier, et je lui ai simplement dit que je voulais un animal obéissant et calme qui ne demandait ni affection, ni trop d'attention... Et elle m'a présenté cette boule de poil noire. Arthur fait peur aux filles de mon année... Possible que ce soit parce que ses yeux sont rouges !
    Balai magique : Un larme de sang. Quoi ? Je vous jure, ça s'appelle vraiment larme de sang. C'est un balai magique qui a passé entre les mains de toute la famille Masters génération après génération. Plusieurs fabricants mondialement reconnus ont effectués à chaque génération une révision et ont sans cesse améliorés l'objet. Aujourd'hui l'on peut dire que c'est une véritable perle. Certains seraient probablement prêts à tuer pour posséder un tel objet. Il est rapide, il dépasse les 160km/h. Je vous jure... À côté de mon balai, l'éclair de feu est pire qu'une vieille dame en marchette.

    Le Quidditch... Recevoir son premier balai c'est comme monter pour la première fois sur un vélo. C'est une expérience qui marque, qui nous rend très heureux en tant qu'enfant. J'adore ce sport... C'est une telle libération de monter dans les airs, oublier tous mes soucis.

    Famille : Génial... Je dois vous faire l'inventaire de ma très charmante famille ? C'est que vous savez... Ça s'empile sur de très longues années tout ça. Bon du côté de ma mère c'est plutôt simple... Tout le monde est mort. Vous savez pourquoi ? Et bien il paraît que pour que la famille ne perde pas la valeur de son nom l'enfant devait tuer son père pour continuer la lignée. N'est-ce pas amusant ? Non. Oui je sais que ce n'est pas amusant, mais que voulez-vous... L'ironie dans cette famille de dingue. J'en étais où déjà ? Ah oui : La famille Masters. Et bien je vais simplement vous brosser un tableau des personnes de ma famille qui importent parce que mon arrière-arrière-arrière grand-père je l'ai un peu là où vous pensez.
    - Kennedy McDamage.
    Ma mère. Je ne l'ai plus vu à partir de ma troisième année... Mon père l'a envoyé dans un centre parce qu'elle est un peu... Spéciale dans son genre. Il dit qu'elle est folle, et qu'il ne lui en veux pas, mais en fait il est simplement dégoûté par elle. Moi ? Je dirais que je n'en ai rien à faire. C'est de la totale indifférence. Qu'elle soit là ou pas, je n'avais pas le droit de la voir de toute manière.
    - Alister Masters.
    Le bourreau... Je plaisante. C'est mon père, l'homme de la maison, le possesseur, celui qui a tout et qui voit tout. Il a une main sur ma vie et il ne semble pas vouloir s'en détacher alors je le laisse faire. Après tout, que puis-je contre ce monstre ? Que fait-il dans la vie ? ... Ça. Même moi je n'en sais rien.
    - Oliviera Masters.
    Ma grand-mère. La fabricante de baguettes. Elle acariâtre et méchante, mais j'aime bien les histoires qu'elle me racontait plus jeune. Oliviera ne ment jamais, c'est sa devise et c'est réellement vrai. Elle est honnête, dis tout ce qu'elle pense, mais ne se gêne pas pour être tranchante. Mon père lui ressemble beaucoup.
    - Cameron & Saundra Masters.
    Les jumelles. Elles ont vingt ans et écrivent des livres pour les enfants sorciers. C'est amusant, elles sont très connues en écosse et ce sont de vraies blagueuses. Sans doute les personnes les plus émotives et chaleureuses de la famille. Si je peux encore arborer une attitude aussi joyeuse à l'école c'est primordialement grâce à elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Masters
GARDIEN QUIDDITCH * SIXIÈME
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Baguette : 26,2 CM. Bois d'aubépine contenant une écaille d'oeuf de chimère.
Animal : Rat.
Rang Sociale : Sang pur.
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>sυяησм</b&g : Ned
Date d'inscription : 06/07/2008

Formulaire ID
Humeur:
15/20  (15/20)
Rang: Joueur de Quidditch
Méli-Mélo:
MessageSujet: Re: ¤ We can't go back ~ EDEN ¤ >Uc.   Jeu 10 Juil - 2:15

    Découverte des pouvoirs : Il faut que je vous explique un truc : Mon père a un nundu. Quesque c’est ? Et bien normalement tous les sorciers connaissent ce tigre énorme et puissant qui de sa gueule béante laisse échapper un gaz mortel qui transporte maladies et souffrances. C’est d’ailleurs l’emblème de notre famille… Sauf que celui-là est noir, ses rayures blanches et ses yeux d’un vert éclatant – il m’a toujours fais penser à la lueur du sortilège de la mort. Alors, pas besoin de vous dire que de dompter un nundu c’est comme de dompter un dragon : Théoriquement impossible. Ceci dit, mon père a connu un homme particulièrement étrange qui a réussit à faire en sorte qu’au moins il ne s’attaque pas à la famille et suivre les ordres de mon père. J’avais huit ans quand ça s’est passé. Je marchais dans le manoir, les couloirs étaient assez sombres et dans cette partie de la maison il n’y avait presque pas de portraits de vieux ancêtres acariâtres. C’est donc en tournant pour aller fouiller à la bibliothèque – je cherchais « le Quidditch à travers les âges » - que j’ai aperçu une porte un peu spéciale qui se dessina soudain sur le mur nu. Mes yeux se sont écarquillés de surprise, et après un moment figé devant elle je me suis rendu compte que j’avais la bouche ouverte ; je me suis d’ailleurs dépêché de la refermer. C’était très rare de voir des manifestations de magie au manoir…

    C’était comme si l’endroit était mort, toujours silencieux, coupé ici et là par quelques vents frisquets. Alors de voir une porte se matérialiser devant moi, ça m’a réellement surprit. J’ai donc tourné prudemment la poignée, l’appréhension se sentant à mes mains qui tremblaient légèrement. À l’intérieur, on aurait dit aux premiers abords qu’il n’y avait rien. C’était une sensation étrange… Un tapis trônait sur le sol de ciment, les murs étaient nus, creusés ici et là de longues lignes verticales qui ressemblaient à des griffures de chat. Un énorme creux avait été fait dans le mur du fond, comme un tunnel souterrain ou une version plus grande d’un trou de souris. Je me suis approché, mes pieds bougeant sans mon accord alors que mon cœur se mettait à battre avec vigueur. En marchant sur le tapis, j’ai entendu un grognement sourd venant du trou et j’ai sursauté, un large frisson me parcourant le corps alors que le nundu sortait de sa « tanière ». Son grognement ressemblait au raclement d’un râteau sur l’asphalte comme j’en entendais souvent venant du jardinier familial ou de l’eau qui s’engouffre dans un tuyau à toute vitesse.

    Il s’approcha à pas de loups, son déhanchement de félin et ses yeux affamés posés sur mon petit corps tremblant. Sa gueule s’étira, de longs crocs blancs dépassant, menaçant chaque parcelle de mon corps. Je vis ses griffes acérés se rétracter sur ses grosses pattes (aussi épaisses que mon poing fermé). Tout en lui semblait être attiré par le sang frais qui coulait et battait à mes tempes, par mon cœur qui battait à m’en rompre les côtes et mon souffle saccadé semblait… l’amuser. Ses oreilles s’aplanirent soudainement sur sa tête et il se cambra, prêt à me sauter dessus au moindre mouvement inopportun. Ce fut horrible, je l’ai vu sauter de toutes ses forces, pousser un rugissement qui rendit mes jambes raides et mon corps totalement tendu comme des cordes… mon cri de terreur s’est étouffé dans ma gorge et de grosses larmes m’ont embrouillés la vue… Comment échapper à ma mort maintenant ? Il allait me casser le cou d’un mouvement de gueule et ses pattes allaient me déchirer la peau comme des rasoirs tranchants.

    À ce moment là, j’ai crû que tout se passait au ralentit parce que mes yeux fermés et mon corps brûlant d’appréhensions eux-mêmes étaient surpris. S’il avait à attaque, cela ferait longtemps qu’il l’aurait fait… pourtant un courant chaud parcourait comme un ruisseau mon corps en sueur et le félin avait cessé de rugir. J’ai ouvert prudemment les yeux, effrayé par ce que je verrais et c’est avec stupéfaction que je découvris le nundu profondément endormis sur le tapis, ronronnant comme un chaton qu’on aurait caressé avec chaleur. Pas besoin de vous dire que j’ai pris mes jambes à mon cou, fonçant ainsi dans mon père qui m’attendait, inexpressif comme toujours, dans le couloir. La porte a disparut derrière moi, mais je ne m’en suis point rendu compte, trop surprit et choqué par ce que je venais de voir et par l’apparition impromptue de mon père. Celui-ci m’a accordé un regard fier, ce qui apaisa en quelque sorte mon cœur, et me dit en affichant un de ses horribles sourires en coin : « Tu es donc bien un sorcier digne. » Je crois que j’en aurais sauté de joie… Si je n’avais pas été aussi troublé.


    Histoire détaillée :

    Ça lui rappelait toute la solitude, toute la haine qu’il avait toujours ressentit à son apogée, toute la tristesse, tous les mots dont il avait manqué, auquel il s’accrochait désespérément. Ça le faisait souffrir à un point inimaginable, ça lui rendait les yeux brûlants. Il sentait sa respiration s’éteindre comme un feu qui n’avait jamais dégagé de chaleur, il sentait ses doigts qui se serraient contre le rebord de la fenêtre, mais aucune douleur ne venait, et ça le frustrait, parce qu’il le voyait. Même s’il voulait avoir mal, même s’il voulait disparaître il ne pourrait pas.

    « - Tu ne peux pas mourir. Pas tant que je ne l’aurai pas ordonné. »

    Il courut jusqu’à la salle de bain, l’envie de vomir énorme, mais la retint avec douleur. Il s’approcha du miroir et observa son reflet qui le regardait avec dégoût. Eden tenta de sourire, un véritable sourire, mais ce fut impossible, il ne pu que recevoir un autre coup au cœur, tandis que ses jambes se perdaient sous son poids et que, désespérément, il s’accrochait au lavabo, se mordant la lèvre.

    « - Tu ne souriras pas sans que je ne l’aie approuvé. Les sourires sont des armes. Des faiblesses. »

    Comment toute cette froideur pouvait-elle s’échapper d’un simple mot, comment une phrase pouvait véhiculer tant de haine… comment une âme pouvait-elle survivre à de telles intentions ? Se laissant tomber à genoux, il lâcha finalement le lavabo parce que ses poignets manquaient de force et laissa tomber ses mains meurtries contre le sol glacial, le cœur tordu comme jamais.

    « - Tu n’auras ni amis, ni ennemis. Les humains ne seront pour toi que des pions. »

    Est-ce qu’il avait des amis ? Des gens sur qui il pouvait compter ? Est-ce que les gens s’intéressaient à lui… à sa manière d’être, à ses petites facettes, à ses paroles étranges, à ses grands yeux magnifiques ? Personne. Il n’y avait personne à ses côtés pour le serrer dans ses bras quand il se sentait si seul, il n’y avait personne pour lui dire « je t’aime » quand il en avait besoin. Il était seul… les gens qu’il croisait dans la rue riaient de cette manière qu’il avait de les regarder hautainement. Les personnes auquel il disait des choses que son père lui avait apprises lui rappelaient sans cesse qu’il n’était qu’un faible pour croire de telles choses. Mais savaient-ils tous à quel point c’était dur ?

    « - Tu ne dois avoir confiance qu’en toi-même, les autres ne sont là que pour te planter des couteaux dans le dos. »

    L’égoïsme… c’était une chose tellement humaine, tellement flagrante. Il avait fini par croire à ces choses horribles, il les disait avec tant d’ennuis, les répétait inlassablement dans sa tête… Il griffa le plancher froid, de toute ses forces, il voulait la ressentir, qu’elle s’immisce en lui et ne disparaisse jamais… il voulait… il voulait la douleur… parce que c’était ce dont il avait besoin.

    « - La mort, tu l’as entre tes doigts, mais celle-ci est imprévisible... ne la sous-estime pas. »

    Il avait besoin de se sentir…
    vivant.


    ¤


    { Sera terminée dans deux semaines au plus. }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤ We can't go back ~ EDEN ¤ >Uc.   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ We can't go back ~ EDEN ¤ >Uc.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» Une journée éprouvante [PV Eden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicworld :: ■ ℓε ραяcнεмιη :: • Grimoire des registres-
Sauter vers: