Magicworld


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amallia Keith...Niark niark è__é

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amallia Keith
SIXIÈME ANNÉE ~ SERP*
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 09/07/2008

Formulaire ID
Humeur:
1/20  (1/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Amallia Keith...Niark niark è__é   Mer 9 Juil - 20:58

*¤~ Primo ~¤*


Nom de famille : Keith
Loin de moi l’idée de cassé du sucre sur le dos de mes parents mais je suis très loin d’aimer ce nom. Cela me rappeler à quel point je ne fais pas partie de cette famille…A vrai dire, j’aurai vraiment du m’étrangler avec mon cordon avant de naître. Mais on m’a pas vraiment laisser le choix…J’aurais préféré avoir un nom de famille comme « Pitt » ou encore « Clooney », au moins, la célébrité m’aurait peut-être rendu assez idiote pour ne pas voir le spectacle affligeant de ma vie d’aujourd’hui…
Prénom : Amallia
Simple, sobre, impossible de faire des surnoms débile avec, c’est peut-être la seule chose de vraiment sympathique que mes parents ont pu faire pour moi. Un prénom sans la possibilité de surnom. Ce n’est ni un nom de plat, ni le nom d’un fruit. Il a tout pour me plaire et je n’en changerai pas.
Surnom : Tronche d’alien
Cela date d’une douce époque…Enfin, douce…C’est ainsi que tout le monde l’a décrit, ce surnom me vient d’un camp de vacance que jamais je n’arriverai a oublié…Allez le camps grizzli…Roar…S’ils voulaient tant que ça avoir un peu d’intimité mes parents, m’abandonner à la bibliothèque m’aurait éviter ces deux mois de cauchemard…
Maison : Serpentard
Gryffondor, Serdaigle ou Poufsouffle, c’est du pareil au même, c’est peuplé de gens que je sous estime tout bêtement. Certes, y a des exception à la règle et heureusement…
Nationalité : Américaine
Ces derniers jours la montée en flèche des prix des carburants a affecté et affligé les Américains. Le coût élevé du fioul forçant de plus en plus les familles à brûler leur petit dernier pour la chaleur (hé, l'argent c'est de l'argent), Washington parle des choses crûment, et pour une fois il ne s'agit pas de stagiaires en strings. Allons-nous être éternellement à la merci des pays gros producteurs de carburants membres de l'OPEP comme l'Arabie Saoudite, qui a lancé sa propre innovation pour économiser l'énergie en interdisant aux femmes de conduire ? Allons-nous être forcés de retourner à l'horreur de la crise pétrolière des années 1970, comme nous avons été forcés de retourner à l'horreur de la mode des années 1970 ?
Groupe sanguin : O Negatif
L'usage de plus en plus fréquent de l'analyse d'ADN dans les tribunaux signale un nouvel outil puissant dans la recherche de la vérité. Cette technologie révolutionnaire a mené à renverser d'injustes convictions, à démonter des alibis, à résoudre d'apparentes impasses. Et de plus, cela nous donne une excuse pour déterrer des présidents morts. Découvrez l'exhumation distrayante !
Année d'étude : 6eme année
Plus que deux ans à tiré, plus que deux ans à tiré, plus que deux ans à tiré. Deux longues années à tirée, plus que 606 jours à tiré en compagnie de ce collège. 14544 heures à tiré en ses lieux, 872640 minutes à tiré ici…52358400 secondes…52358399 seconde…52358398 secondes…C’est long, beaucoup trop long…Surtout quand je sais que j’ai plus rien à faire ici, que ce collège va pas me manqué et que j’ai hâte de me tiré aller faire l’hermite au fin fond d’une île déserte…Loin…Très…Loin…
Âge/Date de naissance : Seize ans / Vingt deux décembre.
Une date comme un autre, elle fait juste partie des 606 jours qu’ils me restent à vivre en présence de d’autre adolescent qui trouve que c’est génial d’être adolescent. En bref, j’en ai rien à foutre de cette date, un an de plus ou un an de moins. C’est peut-être la seule fête que la compagnie des cartes de vœux n’a pas créer mais je m’en tape. A vrai dire, c’est chaque année pareil, on me pose la même question tout le monde « Ca te fais quoi d’avoir un an de plus » bah…Ca me fait ni chaud ni froid, quoi que…Quand je vois de l’argent comme cadeau…Ca pourrait peut-être me faire quelque chose…
Signe astrologique : Capricorne
Et ça va changé quoi à ma vie ? C’est pas parce qu’un magasine m’annonce que le 12 juillet la planète de l’amour est en très bon alignement pour les Capricorne que je vais organisé une orgie pour autant. C’est chaque fois pareil, je comprend pas l’intérêt des horoscopes, quand on les analyses, c’est tous les mêmes…Tout bêtement…
Pureté du sang : Moldus
Peut-être le seul détail que j’apprécie chez moi, c’est qu’au moins, j’ai pas ma frangine au basket…Ni mes parents…Par la suite, le choc que cela leur a fait fut plutôt jubilatoire, je dois bien l’admettre. C’était encore mieux que la fois où on m’a convoquer pour avoir repris des insultes de shakespeare contre mes profs. Douce enfance…

*¤~ Secundo ~¤*


Ambition pour l'avenir : Entrepreneur de pompe funèbre ?
Voyons le bon côté des choses, les morts, ça cause pas…Enfin, je le croyais jusqu'à mes onze ans. Donc en fait, je vais éliminer cette possibilité d’ambition d’avenir. En réalité, j’aimerais pouvoir ouvrir ma propre entreprise journalistique. Avoir mon journal et pouvoir y crier haut et fort ce que je dénonce aujourd’hui à l’unique différence près c’est qu’a ce moment là, je recevrai des prix pour ça alors que maintenant on me considère comme une dingue…Douce ironie de la vie…
Couleur fétiche : Noir
Et je n’ai aucun commentaire à faire la dessus…
Prénom qu'il aurait voulu porter : N’en porter aucun
Cela aura signifié l’éventualité que je n’ai même pas existé…
Saison détestée : Eté
Les gens sont moins habillé, ont l’air plus heureux et durant les vacances d’été je suis trop à proximité de ma très cher sœur et de mes parents. En bref, je préfère nettement m’enfermer dans la bibliothèque du collège toute l’année ( il me reste plus que 606 jours ) que de devoir entendre ma mère essayer de renouer des liens avec moi alors qu’au bout du compte…Il y a longtemps qu’elle a coupé le cordon ( sinon je me serais étranglé avec…Vous vous souvenez ? )
Cours préféré : Histoire de la magie
C’est une sieste de plus au cours de la journée que je ne peux pas négliger…
Patronus (À partir de 5°) : Un renard
C’est une longue histoire de petite fille, d’un camp de vacance et d’une fugue…
Épouvantard : Un lac
J’ai une peur considérable des endroits plein d’eau auquel je n’ai pas pied, la raison ? Je ne sais tout simplement pas nager, pourquoi ? Parce que disons que mon apprentissage à la nage fut fait par un homme avec très peu de patience qui eu plutôt faillit me tuer en me noyant plutôt que m’aider à apprendre à nager. Je n’avais que deux ans et j’ai très vite décidé de ne plus remettre les pieds dans quelques choses de liquide auquel je ne pouvais rien sentir de solide pour mes pieds.
Poste au sein de l'école : Aucun
Je ne tiens pas à m’investir dans un endroit où je ne compte pas y passer ma vie, je ne souhaite pas m’investir tout simplement pour des personnes que je ne souhaite pas fréquenté. C’est aussi simple que ça, je vois pas l’interêt de jouer le rôle d’une fille qui veut s’investir…Je risquerai de faire croire au gens « Regardez, Amallia aussi peut avoir des amis »…Ca serait trop risqué.
Baguette magique : 32 centimètre, du lierre, une plume d’hippogriffe.
Je vois pas quoi en dire, elle m’a choisi, je l’ai choisi, on vit une extraordinaire vie de coupe en toute harmonie, on compte se marié et faire notre lune de miel au Bahamas…Non allez sérieux…C’est qu’une baguette, j’y prend soin car c’est un outil non négligeable mais c’est tout.

*¤~ Tertio ~¤*


Description physique :
LA BEAUTE EST DANS LE TROISIEME ŒIL DE L'OBSERVATEUR
Par Amallia Keith, Femme Fataliste


Contrairement à la majorité des adolescentes, je suis satisfaite de mon apparence. J'ai depuis longtemps accepté la fait que je ne serai jamais amenée à porter un panneau autour d'un ring de boxe annonçant le numéro du prochain round, et bien que ça puisse paraître tragique, je vais devoir me trouver un nouveau rêve.

Mais cette acceptation de soi-même se gagne de dur combat. Il est difficile de rester confiant dans une culture qui vous bombarde de visions de perfection physique inaccessible. Des modèles à la peau superbe débarrassées e leurs 'excès de nourriture occasionnent aux femmes de se réveiller en pleine nuit trempées de sueur, ayant rêvé que leurs hanches essayaient de les tuer. La taille Zéro est bien assez offensante. Combien de temps se passera-t-il avant qu'un styliste suffisant annonce, à la Spinal Tap : " Ces robes sont taillées en 'moins un' " ?

J'ai l'intention de prendre de l'âge avec élégance, de m'améliorer avec le temps, comme du bon vin ou des restes de dinosaure fossilisés (mm, peut-être pas le dernier exemple). Se cramponner désespérément à la jeunesse est pathétique. Les gens devraient accepter leur âge, en être fiers, l'afficher. (Notez que je me réserve le droit de changer d'avis à ce propos trois secondes après mon trentième anniversaire.)

Ce n'est pas que j'aie un problème avec la chirurgie plastique - convaincre quelqu'un de vous payer pour lui trancher dedans, comment pourrais-je être contre ça ? Je proteste juste contre le fait que les chirurgiens esthétiques soutiennent un programme de conformité subtilement imposé. Où est la créativité, la passion, le sens du divertissement ? Pourquoi les chirurgiens sont-ils toujours en train de produire de minuscules nez et de colossales poitrines en quantités industrielles quand ils pourraient nous aider à accomplir pleinement notre potentiel en tant qu'individus ? Je propose les nouvelles procédures chirurgicales inutiles, bien qu'absolument distrayantes, ci-dessous :

1. COUDOPLASTIE : des greffes d'os utilisées pour remodeler les protubérances des avants bras, donnant une pointe plus piquante et plus aiguë. Utile dans les foules et en cours de sport.

2. REDUCTION DE LA RAIE DES FESSES : J'ai bien peur que cette procédure soit obligatoire pour ceux qui ont été pris en train d'exposer les autres à d'involontaires aperçus de leur division postérieure. Désolée, pas d'exception.

3. IMPLANTS D'ARÊTE FRONTALE : Donne une raison de vivre à tous ces débiles qui prennent réellement la peine d'apprendre le Klingon. Ils se reconnaîtront.

4. POCHES PERMANENTES : Je n'en ai jamais assez, je déteste porter un sac à main et les gilets font tellement vieillot. Avec une utilisation astucieuse des greffes de peau, dites au revoir à votre jalousie envers les kangourous et aux soldes de liquidation chez Gap.

5. SOURCILS TOURNANTS : Séparés de la surface du visage, les sourcils sont équipés de minuscule nanomoteurs qui permettent des rotations jusqu'à 360 degrés pour des capacités d'expressivité optimales. Regarde, m'man, des moulins !

6. QUEUES PREHENSILES POUR ADOS : Une technologie de prothèses de pointe combinée avec un support vertébral implanté chirurgicalement nous permettrait de nous suspendre aux branches d'arbres la tête en bas et de faire la sieste. Pratique aussi pour écraser les mouches et pour embêter les frères et sœurs.

7. EVENT-OSTOMIE : Ce n'est pas seulement parce que vous n'avez pas eu la chance de naître cétacé que vous ne devriez pas avoir la capacité de souffler de l'eau par le haut de votre tête. Amusant à la piscine publique !

Alors, docteurs, qu'en pensez-vous ? Amenez votre scalpel et votre imagination et faisons la fête !

----

Amallia est une fille qui mesure dans les environs de 1 m 60, ce qui est plutôt petite pour une fille de 17 ans en Finlande. Elle pèse 48 kg. Elle a l’œil droit de couleur bleu et l’œil gauche de couleur marron mais porte une lentille bleu pour cacher son œil marron, chose qu’elle ne révèle pas parce que c’est pour elle s’intéresser un minimum à son style, sa peau est aussi lisse que celle d'une poupée de porcelaine et aussi blanche qu'une apple doll (tapé "little apple doll" pour ce que sa intéresse). Elle a les cheveux long et noir qui lui arrive jusque dans le bas du dos. Ils sont légèrement ondulé a certain endroit et sont la plupart du temps lâcher car Amallia ne supporte pas de les attacher.

Amallia a un style qui ce trouve entre la gothique et la métalleuse, personne ne peut dire exactement ce qu'elle est tous ce qu'on peut dire c'est qu'elle aime le noir et qu'elle en portera très souvent. Elle est aussi habillé de temps en temps en pourpre mais cette couleur et plus rare sur elle. Amallia porte aussi de temps a autre des tenue chinoise ou japonaise. Si Amallia porte des vêtements blancs, elle aura toujours les cheveux noirs avec des bottes noires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amallia Keith
SIXIÈME ANNÉE ~ SERP*
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 09/07/2008

Formulaire ID
Humeur:
1/20  (1/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Amallia Keith...Niark niark è__é   Mer 9 Juil - 20:58

Description psychologique :
C'est ironique, cette façon que nous avons de ne jamais savoir comment nous apparaissons aux yeux des autres. Pour exemple, mon équipe d'étude marketing me dit qu'on me voit comme une malotrue grognonne et je-sais-tout. Froide, distante et arrogante. Cynique, négative et suffisante. Et - aussi étrange que cela puisse paraître - certaines personnes pensent apparemment que c'est une mauvaise chose.

J'admets que j'ai quelques problème avec mon image. C'est peut-être parce que je me suis inspirée de Bill Gates pour construire ma personnalité, aspirant à devenir une inadaptée sociale maladroite avec une vue faible, une frange bizarre et des centaines de milliards de dollars sur mon compte (c'est avec ce dernier point que j'ai des problèmes). J'ai donc décidé de puiser mon inspiration dans l'exemple, certes très 'nerd', mais imparable, de Big Bill.

Alors que le gouvernement menace de séparer Microsoft en de plus petites bien qu'extrêmement puissantes parties, Gates riposte aux accusations de pratiques commerciales acharnées et illégales avec… un changement d'image. On lui a appris à regarder la caméra dans les yeux dans des publicités inspirées ; à faire don de grandes sommes à des œuvres de charité non controversées ; et de changer sa coupe de cheveux pour une autre, hautement moins étrange que son ancien mélange de coupe au bol et de sécateur. Et ça a fonctionné. Il est devenu le plus câlin des serpents à sonnette du coin.

Je prends donc exemple sur Bill : il est temps de dévoiler une Amallia plus agréable, plus gentille. Une Amallia que le public sera amené à connaître et à aimer à distance raisonnable. La sorte de Amallia qui fait rêver les enfants, qui pousse les vieillards à s'accrocher à la vie, et les cinquantenaires à augmenter l'argent de poche.

Mais le meilleur reste à venir. A moins que tout ne périclite à partir de maintenant.

Je promets par la présente d'entreprendre les actions amélioratrices d'image ci-dessous :

1. Embrasser les bébés : un jour ou l'autre, je projette de les approcher en leur faisant des clins d'œil et en leur levant les pouces.

2. Encourager l'innovation et les perspectives d'emploi : par exemple, se coucher sur le canapé en regardant la télé encourage les programmes innovants qui soient aussi intéressants regardés verticalement que horizontalement, et crée un emploi, à savoir me rapporter un sandwich au fromage grillé et coupé en triangles.

3. Envisager la chirurgie esthétique : certaines personnes me suggèrent de corriger mon éternel air renfrogné, mais j'ai peur de l'éventuel effet secondaire des rides de sourire autour de la bouche. La Crisp-o-succion (suppression des remarques crispantes des conversations quotidiennes) est une alternative plus probable.

4. Moduler ma voix : à partir de maintenant, je vais parler avec un accent antillais apaisant. Mon.

5. Mettre l'unité familiale en valeur : un rendez-vous a été organisé pour la prise d'une photo de famille et un chiot a été loué. Des photos de moments joyeux et harmonieux seront disponibles pour la presse. Veuillez ne pas tenir rigueur des retouches trop criantes.

6. Choisir un slogan inspiré : " Une Amallia Qui Ose Rêver " sera imprimé sur du papier à lettres, des t-shirts, et sur ces trucs en plastique qu'on utilise pour ouvrir les bouteilles (soit dit en passant, c'est véridique. Je dors beaucoup).

7. Regarder le public dans les yeux : de préférence en jetant des coups d'œil furtifs de derrière des rideaux fermés.

8. Faire allusion à la confection de petits gâteaux : ma recette préférée est sur le point d'être soumise aux éditeurs de Maisons et Jardins Amers.

9. Donner sans compter aux œuvres de charité : j'ai le plaisir d'annoncer que j'ai été dotée d'une nouvelle charge : la Fondation Amallia Keith pour la Constitution de Confiance En Soi en Présence d'Hostilité Ecrasante. Capital : 6,49 $.

10. Diminuer mon exposition : je promeus par le présent Nath PDG de tous mes engagements sociétaires. Il me représentera dans tous les contrats, publics ou privés, étant donné qu'il est bien plus charismatique et sympathique que moi. J'utiliserai cette occasion pour me consacrer aux recherches cryptozoologiques en cours et au développement d'une carapace - tout en restant une consultante très bien payée, bien sûr.

Je veux juste redonner un peu de ce que j'ai reçu.

------

Vous l’aurez compris :

Le caractère de Amallia se résume à très peu de chose en réalité, elle aime peu de chose de la vie et a toujours eu tendance à ne voir que le mauvais côté des choses. Cependant, elle rétorquera toujours qu'elle n'est que tout simplement réaliste et ce n'est pas faux, Amallia garde toujours la tête sur les épaules croyez moi !
Maniant la dérision et le cynisme comme nulle autre, Amallia est une personne qui pourra paraître facilement désagréable, cependant, elle aime simplement les gens qui ne sont pas manipuler par la société d'aujourd'hui, des personnes cultivés et intelligente...Bref, des personnes intéressante...

Légèrement matériel sur les bord, on peut facilement acheter Amallia pour de l'argent, mais attention à ce que vous dites, tout dépendra de l'humeur de Amallia et surtout, c'est elle qui fixe les prix...
Ne se souciant pas du tout de son apparence, elle n'est guerre une fashion victime. Une des plus grande caractéristique de Amallia est son manque complet d'entrain...On peut pas dire qu'elle soit pleine d'énergie...

Intelligente, sérieuse dans ses études, mais aussi cynique, franche et réaliste, très douée pour les lettres, elle profite toujours de ces devoirs écrits pour énoncer ses pensées les plus diverses mais toujours à contre-courant de la pensée unique en vigueur.
Elle déteste "cette tendance qui veut que ce soit super d'être jeune", elle hait la mode sans la mépriser, mais par-dessus tout elle déteste la futilité, l’imbécillité ou l'infantilité de certaines de ces connaissances.

En résumé donc, Amallia est une jeune fille anticonformiste, cynique, antisocial, ayant un talent pour l’écriture…Au plaisir de faire sa connaissance…

Goûts/Aime&Aime pas :

Amallia à une sainte horreur des personnes trop superficielle, elle n’aime pas qu’on la prenne de haut, ou qu’on la rabaisse sans aucune raison. Elle n’aime tout simplement pas le concept qui dit que c’est super d’être jeune. C’est une jeune fille qui aime très certainement ce plaindre et qui a un sens inné pour foutre le bordel. Elle n’aime pas se montré agréable, elle n’aime pas les frivolités. Elle aime la pizza et les lasagnes, bref, la mal-bouffe c’est son truc. L’art n’est pas négligeable et encore moins la lecture, elle passerait des heures à lire. Elle aime aussi la musique, d’ailleurs, elle sait jouer de la guitare et de la basse…Si jamais quelqu’un voudrait se risquer à la rendre connu…

Secret :

Elle possède un petit animal hors du commun, celui-ci la suivit à Poudlard comme chaque année mais il reste caché dans la vieille forêt. Son secret est donc qu’elle s’y rend tout les soirs, tant pis pour les risques, pour voir cet animal. Comme quoi, Amallia n’est pas si…Inhumaine.

*¤~ Quarto ~¤*


Animal : Un renard, qu’elle avait laisser chez elle mais qui par une étrange coincidence sait retrouvé à Poudlard, celui-ci la suivit et maintenant il se trouve à la forêt interdite dans laquelle elle s’y rend chaque soir pour le voir. Elle l’a appelé Nath
Famille : Un père, une mère et une sœur…Et c’est déjà bien assez suffisant…
Découverte des pouvoirs :
Je devais avoir huit ans, peut-être plus, on m’avait encore ramené à ce fameux camps grizzli à la con. Les nounours plus débile les uns que les autres avec un chef de camps plus dictatorial que Stallin ou Hitler…Bref, rien de bien réjouissant, et il fallait bien avoué que de voir la tête des personnes qui m’ont surnommé « Tronche d’Alien » n’avait rien de bien sympathique. Je me suis donc tout simplement enfuis en reniant le feu de camps du vendredi soir, direction, la forêt, j’avais un bouquin et de quoi mangé pendant…Deux jours…C’est vrai c’est peu mais au moins, j’étais loin d’eux et à vrai dire, c’était tout ce que je cherchais.
Je me suis bien évidemment perdue dans les bois, jusqu'à ce que j’entende crié, j’avoue que l’idée d’aller rendre service à quelqu’un ne m’enchantait guère jusqu'à ce que je remarque que ces cris de douleurs ne provenait pas d’un être humain mais d’un être à quatre pattes au pelage noir qui ressemblait étrangement à un renard. Celui-ci était pris au piège par l’un de ses pièges à renard qui aurait pu très bien l’amputer d’une patte.
Il me parlait, je lui parlais, on se comprenait et j’avais l’impression de devenir folle mais au moins, si la folie me gagnait, j’avais la possibilité de me retrouvée enfermée pour le reste de mes jours, cette idée n’étant pas très rejetable à vrai dire.

Par pur bonté d’âme, j’ai fini par libéré ce renard, j’ai du respect pour la nature et la vie qui s’y trouve…Sauf pour l’espèce à laquelle je fais partie, mais ça, c’est une tout autre histoire. C’est en essayant d’ôter le piège avec ma force herculéenne de mes huit ans. Bref, vous imaginez bien que je ne suis pas arrivé bien loin jusqu'à ce que…Par magie ( et c’est le cas de le dire ) mais doigt firent fondre l’engin comme neige au soleil. C’est ainsi que Nath fut délivré et que Nath décida de me suivre partout. Non pas que cela me gêne loin de là, mes parents ne l’aiment pas et moi je l’adore.
Histoire détaillée :
Née dans une vie tout à fait normale au beau milieu de l’Amérique, Amallia fut la première des filles d’une famille de 4 membres dont les parents. On peut appeler cette famille, une famille typique américaine en dehors d’Amallia, une mère avocate, un père comptable, bref…On peut dire qu’Amallia a toujours vécu dans un certain luxe mais c’est pas vraiment ça qui a rendu la demoiselle dès plus heureuse et épanouis.
Hélas pour Amallia, elle fut une jeune fille née marginale en vu de son adoration pour la lecture, ne croyez pas qu’elle a toujours été asocial, non non…Elle a déjà essayer de s’intégrer aux autres mais il faut le dire, les enfants ne l’intéressaient guerre et unique point commun qu’elle avait pour eux, c’est qu’ils la rejetaient autant qu’elle les rejetait…C’est ainsi que très vite, Amallia s’enferma tout simplement dans son monde marginal et ses bouquins, s’instruisant beaucoup plus rapidement que la plus part des enfants de son âge, elle fut une demoiselle surdouée.

Elle ne sait jamais particulièrement entendu avec sa sœur qui est son antipode, amoureuse de la mode et des garçons, alors qu’elle jouait au poupée, Amallia les torturait…
Et ce ne fut pas que des poupées qu’elle tortura, ses parents aimant et attentionnée étaient particulièrement inquiet du comportement de leur fille et essayèrent à plusieurs reprise des psychologue et autre, mais c’était pas ainsi qu’on apprivoiserait la jeune fille qui resta elle-même du début jusqu'à aujourd’hui…

Amallia était loin de se douter qu’elle était une sorcière, son père ne l’étant pas et sa mère non plus, difficile de deviner qu’on était vouer à vivre dans un collège pas banal…
La première apparition de ses pouvoirs est arrivé lors d’une discussion avec sa sœur quelque peu animée, ayant marre d’entendre la voix fluette de cette demoiselle, c’est sans quitter son lit que la porte se claqua au nez de la jeune fille…Qui hurla de terreur en étant témoin de cette scène. Bien sur, les parents d’Amallia ne croyait pas vraiment la jeune fille. Elle n’avait que 6 ans et Amallia n’en avait que 11 a cet instant.
Et vint le jour de la lettre, lettre qui expliqua la nature des pouvoirs d’Amallia, suivit d’un sorcier qui vint calmer les ardeurs des parents…Qui aurait bien brûler leur enfant au bûcher…C’est ça avoir une famille catholique…Et la voilà poursuivant ses études dans un collège magique en Amérique qu’elle n’appréciait guerre, enfin…Sa aurait pu être n’importe quel collège, c’était du pareil au même…

Elle fit la connaissance de diverses personnes qui lui fit diverse remarque :

« Arrête de te sous-estimer Amallia »
« T’inquiète pas, c’est pas moi que je sous-estime, c’est les gens qui m’entoure que je sous-estime »

Mais aussi une amie…

« Oh, j'aime passionnément l'argent, d'ailleurs si je m'écoutais j'avalerais des liasses de billets jusqu'à l'étouffement. »
« Rassure-moi Jane, tu plaisantes ? »
« Bien sûr ! En réalité, je les mâcherais soigneusement et je m'arrêterais dès que j'aurais plus faim. »

Des imbéciles :

« Amallia, t'es une fille, pas vrai ? »
« Pourquoi, t'as un examen de biologie aujourd'hui ? »
« Dis voir, pourquoi est-ce que je devais m'intéresser à Shakespeare et à ce type, là, Hamlet ? »
« Ah, toi. Ca te concerne. Dans Hamlet aussi y'a un crâne vide. »

Bref…De la joie et de la bonne humeur…Mais tout à une fin…

Sa mère fut mutée en Angleterre, suivant celle-ci, la petite famille atterrit des Etats-Unis pour Londres…Devenant ainsi le clichée d’une famille Américaine ayant migré en Europe. Au plaisir de la frangine qui voyait là une occasion de découvrir de nouvel mode et au plaisir d’Amallia qui voyait là une occasion de découvrir de nouvel lecture…

*¤~ HJ ~¤*

○ Votre pseudo : juju
○ Votre âge/date de naissance : 18 ans - 22/12/1989
○ Comment avez-vous découvert le forum ? Par mon chewi <3
○ Vous le trouvez comment é_è ? Supeeeerbe *___*
○ Répondez à cette question « Nommez l'élément servant à créer une potion d'aiguise-méninges qui se retrouve dans le règlement » : bile de tatou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Kilmers
SIXIÈME ANNÉE ~ SERP*
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 26
Baguette : 35cm, Bois de Crann (Arbre d'Irlande) d'une couleur beige, possedent un ventricule de Dragon
Animal : Aucun
Rang Sociale : Sang mêlé (côté de sa mère)
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>sυяησм</b&g : Meuh meuh
Date d'inscription : 08/07/2008

Formulaire ID
Humeur:
18/20  (18/20)
Rang: Joueur de Quidditch
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Amallia Keith...Niark niark è__é   Mer 9 Juil - 21:01

Superbe fiche !
Superbe demoiselle avec une bonne humeur totalement débordante d'enthousiasme xD
Je te valide, parce que ... Et bien c'est la loi! è_é
Allez, file faire du rp!

SERPENTARD, SIXIÈME ANNÉE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amallia Keith...Niark niark è__é   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amallia Keith...Niark niark è__é
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» Randal Keith Orton.
» KEITH PARKINSON
» Bibliographie batailles / soldats / art
» [Résultats] WWE RAW Du 15/08/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicworld :: ■ ℓε ραяcнεмιη :: • Grimoire des registres :: Fiche Validé [Étudiant(e)s]-
Sauter vers: