Magicworld


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ken Zox Heas -- [FINISHED]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Sam 9 Aoû - 3:34



Découvrez Depeche Mode!


«- Now You're Punchin'. And you're kickin'. And you're shoutin' at me. -»


x Premiè***rementx



    x NOM :
    Zoxian Heaster. Ça vous donne juste envie de rigoler comme nom de famille? C'est tout à fait normal, au plus grand chagrin de Ken. Car le nom de famille qui est le sien est un mixt de celui de sa mère et de son père. Avec une mère Allemande et un père Américain, il est certain qu'on obtient un nom de famille ridicule et imprononçable!

    x PRÉNOM :
    Ken. Et non, il ne s'agit pas d'un surnom, au grand désarois du Poufsouffle. Celle qui lui a trouvé son prénom est sa grande soeur, qui à cette époque avait un attachement sans borne pour ses barbies.

    x SURNOM :
    Kenny, surnom des plus commun que ceux qui veulent l'énerver utilisent. Sinon, il y a Heaster, c'est le surnom que la plupart de ses camarades de classe utilise, parceque 'Zox' c'est hideux et qu'il déteste se faire nommer 'Ken'. Quelques uns ont déjà tenter de le nommer 'the Barbie's man'... Ils sont sans doute encore à l'hôpital à l'heure qu'il est. Les gens ont aussi prit l'habitude de l'appeler le blond.

    x MAISON :
    Poufsouffle. Je vous vois déjà en train de vous étouffer sur votre tasse de café en lisant ces lignes... Mais ce n'est pas une erreur, Ken est bien à Poufsouffle. La raison? Assez compliquée... Disons simplement que le choixpeau magique décela en Ken une parcelle de gentillesse cachée sous une façade de chiante attitude qui le décida à la ficher chez les Pouffys. D'ailleurs, Ken est en train d'établir la théorie que le choixpeau arrive à se fouttre de la gueule des gens en les fichant dans la maison opposée à leur caractère.

    x NATIONALITÉE :
    Américain. Il a aussi quelques gènes allemands, mais comme il a vécu sa vie en Amérique et qu'il ne parle pas un mot allemand...

    x GROUPE SANGUIN :
    B -. C'est sans doute la seule chose en Ken qui n'est pas légèrement anormale... Légèrement est même dit gentiment hein?

    x ANNÉE D'ÉTUDE :
    7ième. Mais ça, c'est seulement parce qu'il décida une année comme ça de pas revenir à Poudlard pour des raisons personnelles. Bien sûr, en faisant ça, il s'est attiré des ennuis et a perdu son badge de préfet... Oui oui, il était préfet, étonnant non?

    x ÂGE :
    18 ans. Un truc qui énerve le pauvre Ken c'est son âge... Parce qu'en Amérique, pour être majeur il faut avoir 21 ans. Pour Ken, c'est encore 4 ans trop long, puisque ses parents lui ont dit que dès qu'il serait majeur, il pourra faire ce qu'il voudra. Bien sûr, maintenant qu'ils sont en Angleterre... Mais avec un père Américain pure souche et tête de mule... Patience Ken, patience.

    x DATE DE NAISSANCE :
    15 Octobre. Et oui, la princesse Ken est bien née au mois d'Octobre, en même temps que les jolies feuilles d'arbres se décident à changer de couleur. Personnellement, le poufsouffle se fiche carrément des feuilles et a tendance à rechigner quand les filles émotives disent toutes 'Oh comme c'est romantique!'. Il est juste content d'avoir son anniversaire le même mois que celui de l'Halloween, ça fait classe pour lui qui raffole de cette fête où il est permis de terroriser les autres sans punition.

    x SIGNE ASTROLOGIQUE :
    Balance. Ce qui est assez marrant quand on pense qu'il y a pas plus débalancé dans le monde que notre cher petit Ken. On lui fait souvent la blague d'ailleurs... Au moins il n'est pas né sous le signe de la vierge, ce n'est pas le genre d'humiliation qu'il supporterait très longtemps...

    x PURETÉ DE SANG :
    Sang Pur. Bien que ce n'est pas quelque chose qui a une grande importance pour le jeune homme, il est effectivement 100% sang pur. Par contre, sa famille n'est pas non plus du genre snob et trouve les moldus très intéressants. Ken lui? Bah, il se fiche de tous alors moldu pas moldu, qu'elle importance? En autant qu'il le fasse pas chier, il a aucune problème avec ça.


x Deuxiè***mementx



    x AMBITION POUR L'AVENIR :
    Joueur professionnel de soccer. C'est son rêve secret, son espoir. Bien qu'il soit quand même doué dans les matières qui ont un certain rapport avec la magie, Ken est complètement obsédé par le soccer. Il adore ce sport et si ses parents ne le forçaient pas à finir ses études à Poudlard jusqu'à la fin, il serait sans doute en ce moment dans une école spécialisée de soccer. L'été, c'est tout ce qu'il fait, jouer au soccer. C'est vraiment un truc qui le passionne... Si jamais ce rêve se voit voué à l'échec, Ken a quand même une idée de rechange. Il est quand même pas si mauvais pour se faire écouter et comme il adore les sports, il se voit bien professeur d'éducation physique. Il n'aime pas trop utiliser ses neurones, contrairement à bien des sorciers et c'est pour cela qu'il ne veut pas poursuivre une carrière dans le monde de la sorcellerie. Bien sûr, il pourrait être joueur de quidditch, mais comme il a une peur terrible des hauteurs, c'est difficile... Sinon, il y a toujours la possibilité d'étudier les dragons qui est un métier très physique, mais Ken n'aime pas vraiment les animaux. Disons qu'eux ne l'aiment pas non plus... la dernière fois que ses parents lui ont acheté un chat, Ken a trouvé le moyen de se le mettre tellement à dos qu'il s'est enfuit au bout d'une seule journée. Un autre rêve de Ken serait de réussir à contrôler son caractère de merde. Parce qu'au fond, même s'il agit comme un véritable chieur, il aimerait bien quelques fois montrer ce côté de lui qui l'a fait mettre dans la maison des poufsouffle... Il est beaucoup trop fier pour aller consulter un spécialiste par contre, alors ce rêve ne sera sans doute jamais réalisé.

    x COULEUR FÉTICHE :
    Jaune et Vert. C'est assez marrant quand on y pense... Lui qui déteste être parmis les pouffys trouve quand même le moyen d'adorer le jaune! Le jaune et le vert sont deux couleurs sur lesquelles il a un flash. Une couleur qu'il ne supporte pas, c'est le rose. Il trouve que c'est tellement féminin que ça en devient écoeurant. Pas qu'il ait quelque chose contre les femmes, non, mais seulement il n'aime pas les choses trop stéréotypées et le rose EST stéréotypé.

    x PRÉNOM QU'IL AURAIT VOULUT PORTER :
    N'importe quoi. Un truc qui fait viril, comme Tyler ou Dylan... N'importe quoi sauf Ken. Vraiment, des fois il aurait envie de tuer sa grande soeur qui a été assez gourde pour lui trouver un prénom aussi ridicule.

    x SAISON DÉTESTÉE :
    Le printemps. Ken n'a toujours pas compris le principe du printemps. Pourquoi est-ce que tout le monde trouve qu'il y a plus d'amour dans l'air au printemps? Parce que la nature se réveille? Et alors, elle crève bien en hiver! Et puis au printemps, il y a de la neige fondue et brune sur le bord du chemin, la terre dégèle et offre un parfum dégoûtant aux narines de tout le monde et en plus les crétins de piafs reviennent de voyage pour leur fianter dessus!!!! Non vraiment, Ken n'a jamais compris pourquoi tout le monde adore le Printemps. Les autres saisons? Pas de problème. Mais celle-là... Non, vraiment, juste non.

    x COURS PRÉFÉRÉ :
    Métamorphose. Si Ken ne kiffe pas sur la magie et préfère les activités physiques, voici une matière qui fait bien son affaire. Il est fasciné par le fait que l'on peut transformer un objet en un autre juste d'un simple coup de baguette, c'est quelque chose qui l'intrigue au plus haut point. C'est sans doute pour cela qu'il est assez doué dans ce cour, il s'y applique du mieux qu'il peut parce qu'il adore le sujet. C'est quelque chose qui surprend ses autres professeurs, quand le prof de métamorphose chante ses louanges dans la salle des professeurs, disant qu'il est un élève modèle et qu'elle est très heureuse de l'avoir dans sa classe. Sinon, Ken n'aime pas grand cours... Bien sûr, il déteste les cours de vol, puisqu'il a le vertige, et cela change drastiquement son attitude. En effet, le professeur du cours de vol le considère comme une peste et fait tout pour le mettre en retenue tellement sa haine pour sa personne est immense. Faut dire aussi que Ken ne fait rien pour améliorer la situation...

    x PATRONUS :
    Ours. Pour les gens de serpentards, c'est une grosses déception... Eux qui voulaient lui voir un blaireau pour mieux l'énerver avec sa maison... Mais quand on y pense à deux fois, c'est assez compréhensible. Ken a l'exacte personnalité d'un ours. C'est presque flippant même à quel point l'animal et l'humain sont semblables! La première fois qu'il rencontra son patronus en 5ième, Ken fut un peu surpris. Il s'attendait à un félin ou à un truc agressif... Il ne fut pas exactement déçu, juste surpris.

    x ÉPOUVANTARD :
    Un nain de jardin. Vous savez ces petits êtres étranges qui sont pas vivants et que les moldus mettent sur l'avant de leur terrain avec un chapeau pointu rouge? Eh bien, c'est sûrement ces trucs là que choisirait l'épouvantard qui se trouverait devant Ken. Parce qu'il est difficile de représenter sa vraie peur, soit des hauteurs. Les nains de jardin sont des êtres qui le rendent mal à l'aise. Il a toujours l'impression qu'ils sont vivants et qu'ils le fixent sans bouger et ça le fait flipper... On pourrait qualifier cela d'obsession... Même que quand ils durent faire face à leurs peurs lors de leur 3ième année, Ken faillit crever de honte que ses camarades de classe voient sa peur ridicule. Il lui arrive encore qu'on le taquine avec ça dans les corridors.

    x POSTE AU SEIN DE L'ÉCOLE :
    Ex-Préfet. En effet, avant qu'il ne manque une année scolaire, Ken était préfet. Quand on connait son caractère de merde et ses notes à peine présentables, c'est assez étrange... Mais il faut dire aussi qu'il est le parfait candidat pour dissuader les jeunes de sa maison de faire les cons, de peur qu'il vienne leur donner une leçon. Il se fit retirer son badge quand il manqua une année par contre.

    x BAGUETTE MAGIQUE :
    Bois de saule. Sinon, elle mesure 20 centimètres et contient une ventricule de dragon. Ken ne l'a jamais dit à personne, mais le vendeur qui lui fournit sa baguette lui fit la confidence que la ventricule de dragon dans sa baguette provenait du dragon le plus gentil et doux existant dans le monde de la magie. Ken souffre encore de l'humiliation de cette découverte et quand des curieux osent lui demander de quel dragon provient sa ventricule, il se contente de les fixer avec un air mauvais.


Dernière édition par Ken Zox Heas le Mer 20 Aoû - 22:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Dim 10 Aoû - 16:05

x Troisiè***mementx



    x DESCR. PHYSIQUE :
    Le physique de Ken, une chose... Curieuse. Pourquoi curieuse? Parce que personne n'arrive jamais à s'entendre sur le fait que Ken est beau, ou laid. Quelques fois, quand il est calme et détendu, on ne peut nier le fait qu'il est magnifique. Mais d'autres fois, quand il est en colère et que son visage se déforme par la frustration, on ne peut pas dire qu'il est beau... Il devient dangereux, passionné. Certains trouvent ça presque sexy. Certains disent que la beautée de Ken est sa colère, cette passion, ce feu qui le prend soudain et qui illumine ses traits. Personne ne peut dire qu'il est difficile de comprendre Ken, de lire ses émotions. Elles sont si facilement lisible sur les traits de son visage que ce serait un mensonge assez ridicule... Mais de dire qu'il est vulnérable et stupide de montrer ainsi ses sentiments serait aussi ridicule. Parce que Ken cache les émotions qui rendent les humains vulnérables : la tristesse, l'attachement... La faiblesse. Après avoir dit toutes ces choses sur Ken, peut-on vraiment dire qu'il est laid? C'est un jeune homme plein de vie et d'étincelles qui a le don de venir chercher même le plus frigide des policiers. Oui, Ken est magnifique et c'est bien cela son pouvoir. Il entre dans le coeur des gens sans le demander, sans le vouloir. Et quand ensuite ces même gens tentent de lui venir en aide, il est surpris de les voir à ses côtés et se renferme comme une huître. Ken est un jeune homme compliqué de caractère comme de physique... Mais qui dit que les mecs compliqués et passionnés ne sont pas ceux qui nous attire le plus?

    Il y a tout d'abord ces yeux, magnifiques iris si particulier. Si Ken est un mec passionné, il est logique de penser qu'il a des iris clairs qui laisseraient passer la moindre parcelle d'émotion. Mais c'est faux, la passion de Ken provient de toutes les parties de son corps, pas de ses yeux. Car il a des yeux noirs. Des yeux de la couleur du charbon, de l'obsidienne. Il est rare de voir des iris si sombres, comme les ombres ou la nuit... Pourtant, ces yeux pourraient plus être décris comme du chocolat noir onctueux et riche. Parce que Ken n'a aucune malice dans le regard, vous le sauriez si vous plongeriez vos yeux dans les siens plus attentivement. Sa couleur d'iris effraie souvent les gens qui, habitués à tout stéréotypés, le considère aussitôt comme un homme dangereux, un homme qu'il ne faut pas côtoyer. Ken a les yeux de forme assez ordinaire, mais leur couleur est tellement frappante que les gens ne s'arrêtent pas à la normalité de leur forme. Beaucoups de gens ont un jour dit à Ken que ses yeux étaient magnifiques. Il n'a jamais comprit pourquoi on lui dit cela. Pour l'Américain, ses yeux sont simples et ternes, d'une couleur morte. Il ne comprend pas pourquoi tout le monde qu'il rencontre en fait une obsession. Après tout, y'a plein de gens qui ont les yeux sombres, regardez les asiatiques! Ce qu'il ne comprend pas, c'est que ses yeux sombres rajoutent un air mystérieux à sa stature qui le rend séduisant et intriguant. Deux qualités dangereuses. TRÈS dangereuses.

    Ensuite, il y a ses cheveux. Si vous vous attendiez à ce que je vous sorte une couleur de cheveux particulière, comme roux flamboyant ou carrément rose nanane, vous allez être déçus... Car les cheveux de Ken sont d'un blond cendré assez simple. Bon d'accord, simple est un bien grand mot. Sa chevelure est quand même d'un blond possédant une curieuse teinte de gris que l'on ne voit pas souvent, c'est pour cela qu'on qualifie ses cheveux de blond cendré. Cette couleur lui provient de sa branche allemande, d'ailleurs sa mère possède la même couleur de chevelure. La couleur assez terne est quand même charmante sur lui et lui donne un air rebel. Quelques gens curieux lui ont déjà demandé quel teinture il utilisait pour sa chevelure, convaincus que ce n'était pas sa couleur naturelle... Il s'est contenté de les fixer comme s'il s'était agit d'insectes et de dire 'Am I a f*ckin' woman?'. Car oui, pour notre cher Ken, la teinture, c'est bon pour les femmes. Le jeune homme coiffe ses cheveux d'une façon assez simple, mais qui fait tout son style. Il laisse une frange lui tomber sur les yeux et sépare ses cheveux sur le côté. Il les laisse aussi frôler ses épaules sans les laisser allonger plus long. Ainsi, s'il le désirait, il pourrait facilement les attacher d'un élastique à cheveux pour éviter qu'ils lui tombent sur les nerfs. Ken a une coupe plutôt dégradés et s'il ébouriffe un peu ses cheveux, ils auront le même air que s'il viendrait juste de se réveiller. Sa chevelure est assez épaisse, ce qui la fait se mêler très facilement et onduler au contact de l'humidité.

    Pour continuer, il y a son visage. Ken a toujours eu un visage aux traits durs et bien définis, pas comme celui d'une femme qui serait plus délicat. Par contre, il ne possède pas les traits carrés des hommes classique footboller américain. Non, le jeune homme a plutôt un visage bien formé sans être trop pointu. Son menton est fort, sans l'être trop tout comme les os au dessus de ses joues. Il a aussi un nez petit et légèrement retroussé. En été, quelques rares taches de rousseurs viennent rajouter à son charme en dessous de ses yeux. Étant donné qu'il semble sans arrêt être frustré, ses sourcils sont souvent froncés. Et bien qu'ils soient assez minces et aussi pâle que ses cheveux, ils ont quand même le don d'accentuer son regard et de le rendre plus intimidant. Des lignes fines sont souvent visibles entre ses sourcils, à force de toujours les froncer et Ken a plus souvent qu'autrement mal aux tempes parce qu'il gueule sans arrêt. Un autre trait qui donne au jeune délinquant des airs sexy, sont ses lèvres. Celles-ci sont minces et plutôt discrètes, mais d'une forme parfaite qui donne envie de les goûter. Son front est large, mais constamment caché par sa frange de cheveux. Pour ce qui est de son cou, celui-ci est assez long, sans faire trop et est souvent nu, ce qui donne envie à des lèvres perverses de venir s'y perdre pour quelques suçons bien placés. Le fait que sa peau est vraiment pâle donne encore plus envie de voir dans son cou une marque rouge de dents ou de lèvres.

    Puis, il y a bien sûr son corps qui est une partie de Ken non négligeable. De dire que le jeune homme est maigrelet et éfféminé serait une grave erreur... Tout comme dire qu'il est battit comme une armoire à glace. Que nous reste-t-il alors? Bah, il nous reste entre les deux. Car Ken est musclé, sans faire trop, ce qui lui donne un corps bien sculpté et magnifique. Sa peau est très pâle, ce qui peut parfois choquer et qui n'est pas bien pratique sous le soleil d'été... Cette peau a connu plus d'un seul coup de soleil, surtout parce que la passion de Ken pour le soccer le force à jouer chaque jour d'été dehors, à la merci des rayons UV dévastateurs. Le jeune délinquant est assez grand, ce qui lui ajoute un point dans la section 'Intimidant', mais ce n'est pas un géant non plus. Il n'est certes pas gros, ce qui joue aussi dans sa faveur. Ken n'a pas un derrière super rebondit et ferme comme les aime les gens, mais il n'a pas de planche non plus... Ce qui donne un derrière désirable sans être délicieusement attirant. Il a par contre des jambes souples et longues à en baver et un torse non négligeable. Se pieds sont plutôt grands, un point qui lui attire beaucoup de rigolades. Comme il a aussi le poil blond, beaucoup le crois imberbe quand ils ne prennent pas la peine de le regarder avec plus d'attention. Ken est plutôt maladroit et badaud, ce qui rend ses mais tout sauf délicates.

    Et pour finir cette magnifique description, il faut maintenant s'attaquer à son style vestimentaire. Alors que dire des vêtements de Ken... Bon premièrement, sa garde robe se compose principalement des couleurs suivantes : vert, jaune, noir, gris foncé, gris pâle, blanc, bleu roral, bleu gris et bleu poudre. Surprenant n'est-ce pas? Ken ne s'habille pas totalement en noir. Il a en fait une aversion du cuir, surtout pour les pantalons. Ken préfère le jean. Il porte sans arrêt des jeans aux tons bleu sombre assez moulants, sans faire trop féminin. Ses jeans sont simples, souvent ne possédant aucun motif, mais un design particulier. Il adore les converses larges aux couleurs flashys ou blanches. Il affectionne aussi les ceintures au motif simple, comme entièrement blanche avec des ballons de soccer. Ken porte rarement des pantalons plus propres que des jeans. Il se met souvent des pantalons d'exercice ou des shorts qui lui arrivent au genoux par contre. Ses chandails se composent principalement de chandails à manches courtes, de vestes chaudes à cordons ou de camisoles blanches en coton. Ses chandails sont souvent longs et moulants, sans faire trop, possédant des messages choquants du genre 'If you don't like my attitude, then go get f*cked by your ego' ou encore 'Wat'cha lookin' at? Your zipper is open.'. Souvent, ses chandails possèdent des motifs simples et ses vestes sont de deux couleurs seulement. Les chaussettes de Ken sont toutes blanches ou grises. Comme bijoux, il porte un collier argent assez long possédant une plaque carrée de style 'armée' où il est gravé '20% asshole, 10% bad temper and 150% guay'.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Mar 19 Aoû - 22:43

    x DESCR. PSYCHOLOGIQUE :
    Le caractère de Ken, une chose encore plus particulière que son physique. Vous allez me dire qu'il est difficile d'avoir quelque chose de plus particulier que le physique de Ken Zox Heaster... Je ne peux pas vous dire que c'est faux, seulement son caractère est bien plus particulier que son physique. Je ne peux le démentir. Les gens ont du mal à se mettre d'accord... Beaucoup disent que c'est un mec dangereux, rebel, chiant... Bref, pas commode du tout et l'image même de l'impolitesse. Certains, beaucoup moins nombreux je vous l'accorde, s'entendent pour dire que c'est en fait un jeune homme affectueux et maladroit, qui a du mal à dire ce qu'il ressent véritablement. Comme le nombre de gens affirmant avec véhémence ce fait est négligeable, les personnes qui ne le connaissent pas encore assez bien pour se faire leur propre opinion sur sa personne ont tendance à s'inspirer de la première hypothèse. C'est vrai quand le regardant, il est difficile de le considérer comme un homme gentil... Ken dégage une énergie de passion et de frustration si intense que même le plus gentil des hommes aurait du mal à le voir autrement que dangereux et hostile. Il a également acquis avec le temps une réputation de trouble-fête difficile à se défaire... Alors qu'est-ce qu'est Ken véritablement? Un danger public ou un jeune homme insécure vivant avec beaucoup de secrets? C'est là, chers lecteurs, la particularité de la chose. Car Ken est bien la deuxième affirmation.

    Il faut d'abord décrire son comportement avec les autres. Eh bien, dépendemment de la personne et de la situation, Ken change d'attitude. Mais bien souvent, il est sec, direct et chiant, faisant sentir à la personne qui lui parle qu'elle lui fait perdre son temps et qu'il la considère comme un insecte. C'est sans doute le fait que ses sourcils sont froncés, que son ton est agacé et que sa voix est assez brusque. Ken a du mal à retenir ses paroles, il a tendance à être agressif et impulsif, à dire ce qui lui passe pas la tête sans penser aux conséquences. Par la suite, en essayant de se faire pardonner parce qu'il se rend compte qu'il a parlé trop vite, il s'emmêle les pinceaux, s'énerve contre lui-même et empire la situation. Avec les filles, c'est encore pire. Parce que Ken n'a pas eut une bonne expérience avec les filles, vivant avec une grande soeur comme la sienne, ce n'est pas difficile à expliquer. Mais les femmes l'énerve. Il les trouve fatiguantes, pleurnichardes et... Comment dire... 'bitch'. Elles sont tellement hypocrites, une minute vous sourit, mais dès qu'elle est avec ses amies, se rit de vous. Ça a tendance à tomber sur les nerfs de Ken qui n'a aucune patience avec les femmes. Si par contre la personne qui se trouve devant lui est un jeune homme mignon, mais plutôt du genre à se faire facilement dominé, Ken sea encore plus intimidant et brusque que d'habitude. Il risquerait aussi de coincer le jeune homme s'il est de son goût et de lui voler un baiser ou plus sans vraiment le vouloir.

    Si cet homme est en fait plus du genre dominant, alors là Ken devient vite facilement frustrable et très amusant à taquiner. C'est exactement le genre d'homme que Ken préfère, les hommes assez brusques et ne se laissant pas faire. Parce que le jeune homme aime la passion et jouer avec le feu. Il se sent mal à l'aise quand son partenaire est doux et hésitant, mais surtout quand il est tendre. Ken est affectueux, mais les gestes trop tendres qui vous laisse le temps de penser pendant l'acte ne l'aident pas à se sentir à l'aise. Si le jeune délinquant admire quelqu'un, il aura tendance à montrer encore plus son côté maladroit qui le rend quelques peu mignons... Un signe qui aide à reconnaître quand Ken est nerveux ou qu'il s'enfonce en essayant de rattraper des mots trop vite dits, c'est qu'il se gratte nerveusement la nuque à chaque fois et qu'il a du mal à fixer les autres dans les yeux. Un autre truc qu'il faut savoir sur Ken, c'est qu'il déteste les ours en peluche. C'est une haine qui remonte à son enfance, quand son ours 'Darry' le trahit.[Lisez l'histoire pour plus de compréhension]. Depuis cet accident, dès qu'il voit un ours en peluche, il a l'impression que celui-ci se moque de lui et ressent l'imprévisible envie de le détruire en miettes. C'est souvent que des familles portèrent plainte sur lui parce qu'il kidnappa l'ours en peluche de leur enfant avant de le tuer à coups de ciseaux. Un jour, il entra même dans un grand magasin de jouet pendant la nuit et détruisit plusieurs centaines d'ours en peluche.

    Il a aussi une peur maladive des hauteurs. Il suffit de le tenir sur un building un peu trop haut pour qu'il se mette à trembler comme un demeuré. C'est une faiblesse qu'il a que Ken déteste. D'ailleurs, il tente toujours de vaincre sa peur. C'est sans doute pour cela qu'il n'est pas rare de le voir sur les toits à regarder le sol avec détermination, les poings serrés. Ken est du genre à remporter n'importe quel défi. Il suffit de lui parier quelque chose ou de lui dire qu'il serait jamais capable de le faire pour qu'il embarque aussitôt. Dans un sens, il est un peu facilement manipulable... C'est d'ailleurs en acceptant un pari qu'il découvrit qu'il était homosexuel. Un de ses potes l'avait défié d'embrasser la première personne qui passerait la porte et il s'était agit d'un mec sexy. Le jeune homme est aussi très direct et ça lui fait parfois du tord. Comme il a tendance à parler avant de penser, il lui arrive d'insulter des gens sans le vouloir. Si par exemple un de ses amis lui demande son avis sur une nouvelle coupe de cheveux, il pourrait carrément faire 'C'est vraiment hideux! T'as fait quoi? Tu t'es fouttu en dessous de la tondeuse à gazon?'. Puis, quelques secondes plus tard en voyant la tronche que tirerait son pote, il se rendrait compte de son erreur et tenterait de se racheter de cette façon 'M'enfin... C'est pas si terrible quand on regarde longtemps err... C'est juste... Eu... Ça fait différent et eu... Raaaah p'tain t'es chiant, s'pas de ma faute si c'est laid merde!'.

    Et maintenant, passons à la dernière étape de cette magnifique description, le clou de tous ces paragraphes. Car Ken est tout ce qui a été décrit plus haut, mais il a aussi une personnalité cachée. Cette personnalité est en fait sa véritable personne qu'il fiche sous des couches d'hostilité pour ne pas que les gens s'apperçoivent qu'il est en fait super faible. Parce qu'au fond, Ken est juste un jeune homme maladroit et affectueux qui rêve comme tout le monde de trouver l'amour. Il est juste si maladroit qu'il n'arrête pas de gueuler pour un rien et qu'il est trop incertain de sa personne pour montrer son sourire malhabile. Pour quelqu'un qui le connaît depuis longtemps, Ken est presque mignon. C'est marrant de le voir se gratter la nuque et tenter de racheter des paroles, quand on sait que c'est un type bien qui pense souvent aux autres sans savoir comment le montrer. Ken est une bonne oreille et aurait du mal à ne pas écouter quelqu'un qui pleure. Il serait du genre à attendre que la personne dorme, puis la transporter jusqu'à son lit et bien l'emmitoufler dans ses couvertures. Au fond, il est vraiment aussi badaud et maladroit qu'un ours. Il a tendance à montrer ses dents pour se protéger des moqueries, mais quand sa proie reste assez longtemps, il vient se coller et se réfugier dans ces bras comme un chaton en manque d'affection.



Dernière édition par Ken Zox Heas le Mar 19 Aoû - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Mar 19 Aoû - 22:43

    x AIME :
    --Le groupe de musique 'DEPECHE MODE'
    --La tarte au citron
    --Le soccer
    --Le miel
    --Énerver son prf de vol
    --Les vêtements relax
    --Le poulet
    --Courrir
    --La passion
    --Les fortes têtes

    x AIME PAS :
    --Le quidditch
    --Les huîtres
    --Les nains de jardin
    --Les retenues
    --Les animaux
    --Le gâteau au fromage
    --Manger avec ses doigts
    --Les intellos
    --Les blaireaux
    --Sa maison

    x SECRET :
    Il est encore vierge. C'est un secret que Ken ferait tout pour garder pour soit. C'est pour lui une humiliation personnelle de ne jamais l'avoir fait jusqu'au bout. Oh il a déjà embrassé et plus, mais jamais jusqu'au bout. Et c'est quelque chose qu'il ne supporte pas... Lui que beaucoup considèrent comme super sexy! C'est sans doute à cause de son caractère de merde... Les gens ont du mal à se rapprocher de lui. Beaucoup ont des flashs secrets et fantasment de lui faire des trucs, mais personne ose demander s'ils peuvent toucher en vrai. Ce secret est pour Ken une faiblesse, car quiconque le découvrant pourrait facilement lui faire faire tout ce qu'il voudrait sans qu'il ne rechigne.


x Hors***Jeux



    x VOTRE PSEUDO :
    Keilys the catfish. C'est un pseudo assez étrange je vous l'accorde XDD. Mais en fait y'a une histoire en arrière. Ma meilleure amie faisait un blog et dessus elle racontait sa vie comme si elle était un poisson rouge. Ensuite, tous les gens qu'elle connaissait, elle les identifiait comme des poissons et moi j'étais le poisson chat. Pour le Keilys, en fait c'était le nom de mon perso de forum préféré... Mon premier mec =D.

    x ÂGE/DATE DE NAISSANCE :
    17 ans. Sinon, je suis née au mois de Mai et NAH vous saurez pas plus=P.

    x COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM? :
    Par d'autres forums. Et non chers admins ce n'est pas parce que je continue de vous suivre sans arrêt XDDD. J'ignorais totalement que ce fofo était de vous, mais comme toujours il m'a super attiré parce qu'il était classe. Sorry de vous suivre sans arrêt ^___^.

    x VOUS LE TROUVEZ COMMENT? :
    Magnifique. Non mais c'est vrai, il est super classe et j'adore le design! Sauf qu'il a le désavantage d'être vide -_____-. OÙ SONT LES MEMBRES???? O__O

    x RÉPONDEZ À CETTE QUESTION : «Nommez l'élément servant à créer une potion d'aiguise-méninges qui se retrouve dans le règlement.» :
    bile de tatou. ^__^


[NOOOOOOOOOOT FINISHED É____È]


Dernière édition par Ken Zox Heas le Mer 20 Aoû - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Mar 19 Aoû - 23:00

x Quatriè***mementx


Découvrez Depeche Mode!



«- The Grabbing Hands Grab All They can. All For Themselves After All. -»



    Légende

    -- Ken ZOX HEASTER . . . . . . . . . . [color]
    -- Jean ZOX HEASTER 'Grande soeur' . . [color]
    -- Kyle MCLANE 'Premier amour' . . . . . [color]
    -- Tom MCLANE 'Chef policier' . . . . . . [color]
    -- Mike AUSTEN 'Meilleur ami' . . . [color]

-- -- -- -- -- -- -- -- -- --

x PROLOGUE x

-- -- -- -- -- -- -- -- -- --



    "Pour la dernière fois monsieur Heaster, pourquoi avez-vous frappé le goaler de l'équipe adverse durant votre match final?"

    Un soupir de lassitude envahit la salle et celle-ci se remplit soudain d'un silence oppressant. La pièce était petite, ce qui n'était pas exactement l'idéal pour les clostrophobes... Heureusement, les deux jeunes gens qui l'occupait n'avait pas ce genre de phobie. Les seuls objets qui se trouvaient dans la pièce, était une chaise, une table et quelques feuilles de papier. Le tout était posé au centre de la salle, les feuilles de papier posées sur le sommet de la table métallique. L'un des occupant, un adolescent à l'air las, était assit sur la chaise et fixait le plafond, se tenant sur les deux pattes arrières de sa chaise en coinçant ses pieds derrière les deux barreaux avant de la table. Il semblait trouver toute cette scène bien lassante, comme si cela faisait des milliers de fois qu'il refaisait cet exercice... Sans doute que c'était un peu vrai... L'adolescent fouilla un moment dans les poches de sa veste grise et verte et sortit un paquet de cigarettes usé. Il ouvrit le paquet, se sortit une cigarette et hésita un moment avant d'en tendre une à son interlocuteur. Celui-ci, qui s'était occupé de fixer résolument et sans broncher la visage du jeune homme ne scilla pas et se contenta de lui lancer un regard noir. L'adolescent haussa les épaules, rangea son paquet de cigarette et sortit un briquet jaune poussin avec un dessin de dynamite dessus. Après avoir allumé sa cigarette, il en prit une bouffée et exhala la fumée dans les airs, perdant son regard dans celle-ci sans montrer le moindre signe d'anxiétée.

    "J'vous l'ai déjà dit m'sieur McLane... Cet enfoiré me faisait des sourires chiants que je ne pouvais pas ignorer."

    L'homme qui fixait résolument l'adolescent plissa les paupières. Le blond qui observait avec curiosité ses mouvements, remarqua que ses poings s'étaient serrés sur la surface de la table et que ses jointures étaient blanchies. Apparemment, l'homme n'était pas content... Non, il n'était pas content du tout. Celui-ci se redressa et tira un peu sur sa manche d'uniforme de policier avant de replier cette manche pour libérer ses mains. Il tourna le dos à Ken, puisque c'était bien le nom de cet adolescent insolent et se mit à réfléchir, tentant tant bien que mal de se calmer avant de commettre une bévue. Il observa ses mains tout en réfléchissant. Cela devait faire combien de fois déjà qu'il se fichait dans cette situation avec ce blond? Oh, il n'arrivait même plus à les compter... Ce petit délinquant continuait de se retrouver au poste chaque semaine avec un crime différent, souvent un truc à voir avec le soccer, ce sport qu'il jouait apparemment si bien... Tous des crimes mineurs, mais néanmoins, il continuait encore et toujours d'en faire par milliers. Parfois, ses crimes étaient douteux et pas vraiment dignes de questionnement, même Tom en était conscient... Pourtant, quelque chose chez cet adolescent lui tapait sur les nerfs, C'était peut-être son air insolent, ou alors cette façon qu'il avait de toujours appuyer sur les bons boutons pour le rendre colérique... Ou alors, était-ce en fait parce que... Non, il n'allait pas penser à cela maintenant, ça n'allait rien accomplir sinon le rendre encore plus en colère. Tom se retourna de nouveau vers Ken et lui lança un air haineux avant de lancer :

    "Très bien... Je n'ai d'autre choix que de vous laisser partir, puisque techniquement vous n'avez pas réussit à lui faire vraiment très mal et donc, vous n'avez pas commis de crime. Mais la prochaine fois que vous vous faites emmener ici pour une crime, quel qu'il soit, je vous jure que je vous ferais passer du temps en prison juvénile."

    Ken continua de fixer les voluptes de fumées qui sortaient de sa cigarette pendant un long moment avant de sourire d'un de ses petits airs insolents qui donnaient tant envie à Tom de le voir moisir en prison. Le policier serra les doigts sur la surface de la table, se retenant d'aller le gifler pour son insolence. Le blond lâcha les pâtes de la table et laissa sa chaise retomber sur les quatre siennes. Il fixa enfin l'adulte avec ce regard noir si pénétrant et dit simplement:

    "C'est étrange... Il me semble avoir déjà entendu cette f*ckin' menace quelque part..."

    Le policier serra la mâchoire et releva le défi de son interlocuteur. Il refusa d'arrêter de le fixer tant que l'autre n'abandonne son petit jeu. C'est vrai, à chaque fois que Ken se faisait arrêter, il disait toujours la même chose : La prochaine fois, je te jure que tu finiras en prison. Il avait essayer cette fois encore de faire honneur à sa promesse, mais son chef considérait son obsession pour Ken Zok Heaster comme une entrave à son jugement. Il refusait à chaque fois de ficher Ken dans une cellule, même pour une seule journée, disant fermement que ce n'était qu'un adolescent et qu'il n'avait rien fait qui méritait l'emprisonnement. Il finissait toujours par dire à Tom qu'il devrait arrêter de s'obséder sur ce gamin. Son chef lui avait même dit que s'il ne le connaissait pas assez pour savoir que c'était faut, il aurait cru que Tom était attiré par cet adolescent. Cette réplique avait rendu Tom encore plus frustré. Lui, être attiré par ce gosse? Il avait envie de vomir rien qu'à y penser. Lui, être guay? Jamais, il préférait crever. Ken poussa un soupir et se leva finalement, s'étirant assez que sa veste montra momentanément une partie de son ventre musclé. Le policier serra la main sur la table et sentit un haut le coeur lui venir. Comment faisait Kyle pour... Il chassa directement cette pensée de sa tête. L'adolescent regarda une dernière fois le policier et lança d'un ton blasé:

    "J'vous dirais bien adieu, m'sieur McLane... Si j'étais pas certain que vous trouverez l'moyen de m'rammener mon cul ici dans les plus bref délais... En plus, j'ai un match de soccer dans quelques jours..."

    Le policier se redressa et ne lâcha pas le regard de défi qui lui lança le blond. Il vit un sourire s'élargir sur les lèvres de Ken et avant qu'il ne puisse réagir, l'adolescent s'avançais vers lui. Tom eut le réflexe de reculer, mais se retint à la dernière seconde. Quand Ken fut face à lui, il se pencha pour venir murmurer d'un ton mauvais à son oreille, plissant le nez sous l'odeur du policier qui lui levait le coeur :

    "J'vais continuer à jouer votre f*ckin' game, puisque vous m'y forcez... Mais faites pas semblant de pas comprendre la VRAIE raison de votre obsession pour moi, Tom."

    Tom serra le point et attendit que le jeune homme vienne le dévisager avant de froncer les sourcils.

    "Je crains ne pas voir de quoi vous voulez parlez, monsieur Heaster. Ce n'est pas de ma faute si vous jouez trop violemment au soccer."

    Ken resta un moment sans rien faire à fixer le visage fermé de cet homme qu'il connaissait tant... Il remarqua les cheveux gris qui commençaient à pousser sur sa tête, cachant les cheveux bruns foncés. Il remarqua aussi de la fatigue dans ce regard de glace qui avant lui faisait si peur. Tom McLane vieillissait et perdait sa 'touch'. L'adolescent éteignit sa cigarette sur la surface de la table avant de renifler et de se tourner de côté, marchant vers la sortie. Il attendit un moment devant la porte avant de lancer à Tom :

    "Au fait... Kyle va bien."

    Entendre ce nom de la bouche de Ken fut le dernier coup. Tom fronça les sourcil et donna un coup de poing de rage sur la surface de la table. Ken le regarda un moment du coin de l'oeil avant de soupirer, puis de cogner à la porte.

    "J'voudrais bien sacrer mon camps de ce trou, ouvrez la porte."

    Un policier entrouvrit la porte et lança un coup d'oeil vers son collègue qui acquieça d'un signe de tête. Ken quitta donc la salle sans un regard en arrière, laissant derrière lui un policier en rogne. Tom resta un moment sans bouger, puis finit par relever la tête. Ses yeux trouvèrent le mégot de cigarette que Ken avait écrasé sur la table en métal. Il le fixa un long moment avant que de la colère noire se pose dans ses yeux. Il écrasa le mégot d'un coup de main et regarda la porte d'où venait de sortir le blond. Ses dernières paroles hantaient son esprit :'Kyle va bien.'. Comment osait-il???? Tom serra la mâchoire et releva sa main devant son visage, observant la cendre froide collée sur celle-ci. Il se jura mentellement que par n'importe quel moyen, ce Ken Zox Heaster allait pourrir en prison. Oui, par n'importe quel moyen. Il se redressa doucement et essuya la cendre froide sur son veston. Tom s'avança vers la sortie et ouvrit la porte avec sa paire de clef. Il jeta un dernier regard derrière lui, les paroles de cet adolescent pénible lui flottant en tête.

    'Au fait... Kyle va bien'.



-- -- -- -- -- -- -- -- -- --

x CHAPITRE 1: Son enfance x

-- -- -- -- -- -- -- -- -- --



    Le mariage d'un Américain et d'une Allemande aurait pu causer bien des problèmes... Mais curieusement cette fois-ci, tout se déroula sur ses roulette. Le fait que tout ait été trop facile aurait sans doute du faire comprendre aux parents que leur vie future ne serait pas facile. Lui était le fils d'un homme d'affaire, un homme travaillant pour le ministre de la magie en personne pour être plus précis. Sa mère était elle aussi au ministaire dans un haut poste, ce qui rendait son existence assez fortunées et aisée. Toute sa vie, il apprit comment bien de comporter et et il ne commis jamais aucun crime. Il était grand et attirant, deux points parfaits pour attirer l'oeil des dames. Heureusement, il n'utilisea jamais ses atouts pour jouer les coureurs de jupons. Ce fut un homme toujours sérieux et incapable de s'amuser dans des bars avec des ivrognes. Il préférait passer son temps à lire un bon livre d'Agatha Christie dans un jardin tranquille ou lever le nez devant les sorciers imprudents. Elle était la fille d'un homme d'affaire également, un banquier pour être plus précis. Il ne s'agissait pas d'un moldu, mais il préférait vivre parmis les moldus que parmis ses pairs. Elle naquit à Berlin et ne vit presque jamais son père. Sa mère était une femme travaillante et son travail était auprès d'une boutique dans le chemin de traverse. Elle apprit rapidement l'anglais, ou 'la langue des affaires' comme le disait si bien son père. Ce fut une fille timide et souriante, dont le charme en laissait plus d'un intéressé. Elle aurait pus mal tourner en utilisant ses charmes contre de l'argent, mais les Dieux la créèrent trop pure pour cela. Au lieu de passer ses soirées à danser avec un inconnu, elle préférait passer son temps à lire des livres de Jane Austeen dans un jardin tranquille. Déjà en partant, c'était le couple parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Mar 19 Aoû - 23:15

    Les deux se rencontrèrent quand le père fit un voyage de famille avec ses parents en Allemagne. La mère devait visiter un client pour le ministère en Allemagne. Lui et son père restèrent donc à Berlin dans un hotel modeste. Curieux sur cette ville où Hitler fut présent, le jeune visita les musées et les rues en rêvassant aux temps anciens. Il finit par s'arrêter dans un jardin magnifique où il s'assit sous un arbre pour continuer son livre. C'est là qu'il a vit pour la première fois, Naomi Etterberg. Il fut charmé par ses longs cheveux blonds et ses magnifiques yeux bleus. Mais ce qui l'intrigua le plus chez elle, fut le fait qu'elle lisait un livre épais et qu'à ses côtés reposait une pile du même type de livre. Il la regarda lire sans se lasser, son roman oublié posé sur ses genoux. Et c'est à ce moment, en la regardant prise par l'émotion à cause d'une brique de feuille de papier qu'il tomba sous son charme. Quant à elle, elle le remarqua le soir du lendemain. Elle marchait doucement en pensant à son livre, dans lequel un homme venait de sauver une femme de vilains qui souhaitait la violer sans doute. Elle se disait que si jamais elle rencontrait un homme ainsi, elle le marierait sur le champs Dans la nuit, Naomi entendit soudain un cris et accourut pour voir son origine. Quand elle arriva, un homme tirait une femme dans un coin sombre. Avant que l'allemande ne puisse faire quoi que ce soit, un étranger accourut et chassa l'homme. Naomi était médusée. Elle le regarda aider la jeune femme à se relever et quand il leva ses beaux yeux bruns sur elle, ce fut le coup de foudre immédiat. Ce qu'elle ne sut que plus tard, c'est que son bel inconnu avait pétrifié le malfaiteur d'un simple coup de baguette et que le mérite lui allait moins à lui qu'à sa baguette.

    Le mariage se produisit 5 mois plus tard, après que le couple ait présenté chacun des leurs à leurs parents respectifs. Les familles s'entendirent tout de suite et le fait qu'ils connaissaient tout deux l'anglais aida beaucoup les choses. Le seul léger conflit qu'il y eut, fut de savoir si les deux tourtereaux bâtiraient leur niz en Allemagne ou en Amérique. Il fut finalement décidé que le mariage aurait lieu en Allemagne et que le couple passerait les premières années de leurs vies dans ce charmant pays. Quand le premier enfant serait né, le couple ira vivre en Amérique si toujours cela leur disait bien. La cérémonie fut somptueuse. Ils s'épousèrent dans le jardin de leur rencontre et il y eut un buffet ainsi que de la musique classique. On cacha le lieu aux moldus pour profiter de la magie et faire virevolter des papillons dorés autour de l'assemblée. Le couple passa sa lune de miel dans le sud de la France, et un peu à Paris. Ils visitèrent ensemble le musé du Louvres et se découvrirent une passion commune pour le vin rouge. Au retour, la jeune Naomi était déjà enceinte et Victor était si heureux qu'il donnait des cadeaux à tous ses amis. Le couple se construisit un niz près des parents de la jeune enceinte. Pendant que Victor allait travailler comme assistant dans un bureau allemand, la mère de Naomi veillait sur elle. Le jour de la naissance de l'enfant, la maisonnée fut folle de joie. C'était une fille, une fille magnifique. Ils la nommèrent Jean, en l'honneur d'un personnage d'un roman que tous deux aimèrent grandement. Après la fête des deux ans de la jeune fille, le couple décida de quitter l'Allemagne pour l'Amérique, où ils se trouvèrent une maison dans une petite ville près de New York.

    Bientôt, Naomi fut encore enceinte. Rayonnante de joie, elle se mit à chercher d'autres noms pour son futur enfant, hésitant entre Emma, Jane, Elizabeth... Tous des noms d'héroïnes de ses romans favoris. Pendant ce temps, Jean devint obsédée par les films de Walt Disney, principalement de celui de la belle et la bête, car la Belle lui faisait penser à elle avec ses longs cheveux bruns et ses yeux noisettes. Elle se mit à s'acheter des myriades de barbies et se fit deux amies, l'une nommée Anna et l'autre Kathryn. On découvrit assez tôt que la pauvre Jean ne possédait aucun talent pour la magie... Ce fut un fait triste qui vient obscurcir un moment la joie du deuxième enfant qui grandissait dans le ventre de la mère. Quand finalement le petit frère vu le jour et que la famille surprise découvrit que c'était non une fille, mais bien un petit garçon, ce fut la joie imminente. N'aillant pas réfléchit à un nom à donner à un fils, Naomi se tourna vers Jean pour le prénom. Celle-ci vu son visage s'illuminer et elle tendit une barbie masculine vers sa mère avant de dire d'un ton mignon, ses dents d'en avant lui manquant 'Ken!'. C'est ainsi que les parents nommèrent leur deuxième enfant Ken.


    - x - x - x - x - - x -

    "Jeeeeeeeeaneu! Z'ai dit que ze voulais paaaaas!"

    La jeune fille de 6 ans ignora les plaintes de son petit frère de 4 ans et continua à lui mettre son costume, tentant désespérément de le faire arrêter de bouger. Ils se débâtirent un moment avant qu'elle ne se relève et donne un coup de pied au sol, faisant la moue. Elle empoigna fermement le bras de son petit frère et le replia contre son dos. Ken poussa un petit couinement et fit une grimace de douleur avant de se débâtirent d'avantage, espérant faire perdre l'équilibre à sa soeur.

    "Jean! Arrête, cha fait maaaal!"

    La jeune fille serra la mâchoire, déterminée à continuer. Elle ne lâcha pas son petit frère et ignora la grimace piteuse qui se traînait sur son visage. Jean entendit un petit reniflement et sentit son faire se débattre encore plus. Alors elle serra plus fort et ignora le deuxième couinement qui en résultat.

    "Je te lâcherais pas tant que tu prometteras que tu seras tranquille!"

    Ken s'immobilisa un moment et renifla bruyament, les larmes coulant de ses petits yeux noirs. Il finit par bredouiller, un peu effrayé par sa grande soeur qui ne le lâchait toujours pas :

    "Mais... Z'ai pas envie de faire le prinche!"

    Aussitôt que ses mots furent sortis de sa bouche, il les regretta. La jeune Jean serra encore plus fort et le petit garçon fermit les yeux sous la douleur. Il voulut couiner d'avantage, mais a grande soeur lui mit une main sur la bouche.

    "Chuuut, tu vas allerter la guardienne si tu continues de chialer! Si tu veux que je te lâche, tu vas jouer le prince."

    Il y eut un silence durant lequel Ken révisait ses options. Puis, il renifla et arrêta de se débattre, n'osant pas regarder sa soeur en face. La fillette le lâcha alors et se releva. Ken en profita pour se frotter le bras en essuyant ses larmes, reniflant encore une fois et boudant un peu. Cette fois, quand sa soeur tenta de lui faire enfiler sa veste bleu avec les manches bouffantes rouges, il ne rechigna pas. Et quand la gardienne vint les visiter un peu plus tard, elle pu les voir jouer au prince et à la princesse encore une fois. Elle sourit, ignorant ce qui s'était passé avant et referma la porte, laissant le pauvre gamin à son martyr.

    - x - x - x - x - - x -

    La vie continua son périple paisible dans le temps. Naomi, maintenant déterminée à ne plus avoir d'enfants, utilisa le savoir que sa mère lui avait appris et devint assistante dans une boutique magique en Amérique. Son mari Victor devint un avocat renommé, pour le plus grand honneur de ses parents. Il avait continué des études moldus, souhaitant poursuivre une carrière tranquille. Ken et Jean grandirent ensemble et pour un oeil extérieur, les deux enfants s'adoraient. Jean prenait constamment son petit frère dans les bras. Elle lui racontait des histoires pour l'endormir, le chatouillait et jouait constamment avec lui et ses deux amies. Personne ne fut jamais conscient qu'elle le giflait et lui tordait le bras quand Ken ne faisait pas ce qu'elle voulait. Devant les adultes, elle montrait un air gué et souriant qui faisait fondre même le plus frigide des coeurs. Qui, en voyant cette bouille angélique pouvait se douter de ce qu'elle faisait subir à son petit frère? Le jeune garçon avait trop peur de ce que sa soeur lui ferait si jamais il disait à ses parents ce qu'il devait endurer. Donc, ce manège continua jusqu'à ce qu'il ait 8 ans. Il arrivait toujours à trouver des excuses pour ses blessures quand ses parents lui demandaient et cela leur suffisait. Mais un jour, alors que Naomi rentrait plus tôt de son travail, elle surpris sa fille en train de lui tordre le bras. Ken avait refusé de regarder pour la énièment fois un film de Disney avec elle et Jean tentait de le convaincre que ce n'était pas une bonne idée. Quand la mère demanda à Jean de cesser, elle crut tout d'abord que ce n'était qu'une erreur... Mais c'est là qu'elle se souvint des marques sur le corps de son fils et de sa tristesse des derniers temps.

    Elle comprit tout de suite la situation et engagea un spécialiste. À partir de ce moment, Jean ne tortura plus jamais son petit frère. Mais Ken n'oublia jamais ce qu'elle lui avait fait et ne lui pardonna jamais non plus. C'est sans doute pour cette raison qu'il devint un enfant silencieux, retiré des autres. Il n'avait pas beaucoup d'amis et même s'il possédait des notes acceptables à l'école, il ne semblait trouver plaisir dans rien. Ses parents tentèrent bien des fois de lui parler, mais il se refermait comme une huître. Il se mit à voler des choses aussi, des stylos, des effaces... Les autres enfants ne disaient rien parce qu'ils ne le voyait pas faire... Mais Naomi trouva un jour sa cachette et envoya son fils chez le directeur rendre toutes ses trouvailles. C'est à partir de ce moment là que Ken fut considéré comme un enfant pas fréquentable. On découvrit par contre son pouvoir naturel pour la magie et ce fut la joie dans la maisonnée. Jean, jalouse, devint rapidement venimeuse avec son petit frère. Les parents, eux, espéraient que ce rapprochement de leur personne rendrait Ken plus respectable. Quand il reçut sa lettre de Poudlard, les parents furent extatiques et ce fut unanime : il fallait déménager en Angleterre. Ce qu'ils ne surent jamais, c'est que ce déménagement, au lieu de le réjouir, détruisit complètement le pauvre Ken. Celui-ci adorait l'Amérique et n'avait aucune envie de vivre en Europe. Sa première année à Poudlard fut désastreuse. Il eut des notes moyennes, mais se fit une réputation de délinquant et ne se fit aucun ami. À 12 ans, il était toujours aussi solitaire. Avec le temps, il était devenu renfermé et faisait peur aux autres enfants à cause de ses regards pénétrants et de son froncement de sourcils effrayant. Il restait souvent tout seul et on pouvait presque toujours le voir jouer au soccer tout seul pendant que personne n'utilisait le terrain.



-- -- -- -- -- -- -- -- -- --

x CHAPITRE 2: Son adolescence x

-- -- -- -- -- -- -- -- -- --



    "Ch'te parie 25$ que t'osera jamais embrasser la première personne qui passe s'te porte."

    Ken observa la dite porte d'un air neutre. Il s'agissait d'une porte entièrement faite de vitre. Elle était automatique. Dès qu'on marchait sur le petit tapis noir qui se trouvait devant, elle ouvrait toute seule. Des gens sortaient de l'autre côté d'une porte similaire, traînant leurs achats dans un panier roulant et se camouflant de la pluie en rabattant leurs capuchons sur leurs visage. De la vitre, on pouvait voir des gens qui courant vers le magasin avec des parapluies et des voitures se chercher un stationnement. Le blond tourna la tête vers le côté, observant les rangées de trucs inutiles qui se vendaient dans ce magasin pourris. Des meubles, des trucs de cuisine, des portes... Tout le nécaissaire pour une maison. Le mec qui était à ses côtés se coucha sur le lit où ils s'étaient installés, cachés à la vue des vendeurs par un petit muret. C'était leur coin à eux, le coin des lits. Ils se couchaient dessus en se fichant de les mouiller, fuyant quand une vendeuse les voyait et changeant de lit la fois d'après. C'est ici que Ken goûta à sa première cigarette. Mike, le mec qui était avec lui, était un de ses meilleurs amis. C'était un sorcier, comme lui, mais il n'allait pas à Poudlard et donc les deux ne se voyaient que durant les vacances. Il connaissait pas grand chose sur lui, comme Ken savait pas grand chose sur lui. Bref, c'était le bonheur. Le mec aux cheveux noir poussa un soupir et lança :

    "Laisse tomber Heaster, t'es beaucoup trop mauviette pour ça..."

    Ken avait déjà embrassé une fille avant. Donc c'était pas ça qui aller l'arrêter à ce stupide pari... Il était reconnu pour faire tout ce que les gens le défiait de faire. Était-ce pour montrer qu'il était pas une poule mouillée? Il n'en savait que trop rien. Maintenant qu'il avait 15 ans et une réputation de garçon un peu délinquant, il se fichait de tout. Surtout de sa grande soeur qui continuait de le fare chier. Ken fermit les yeux et prit une bouffée de cigarette avant de tourner un regard déterminé vers Mike. Il avait pas peur de ce fichu pari de toute façon, il avait déjà fait bien pire.

    "Je le fais, la première personne qui se pointe dans le magasin."

    Il y eut un léger silence tandis que Mike le fixait, cherchant sans doute à le comprendre. Sa cigarette pendant de sa bouche, prête à être secouée de sa cendre morte. L'adolescent aux cheveux noir sourit et écrasa sa cigarette sur le sol. Tout en s'en sortant une autre, il releva ses yeux d'acier sur Ken et attendit quelques instants. Le blond ne le regardait plus, il fixait le plafond et identifiait les tâches informes qui s'y étaient apposées avec le temps, lançant des cercles de fumées. Il repensait au match de soccer de la veille... Il avait été retiré de l'équipe parce que le coatch avait apprit qu'il volait des trucs de ci de là. Son départ lui avait vraiment fait mal au coeur... Il adorait le soccer, c'était le seul truc qui le faisait se sentir en vie. C'était un sport qu'il faisait pendant ses vacances d'été et toute l'année, il rêvait à ses précieux match. Les prochaines paroles de Mike interrompirent ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Mar 19 Aoû - 23:24

    "Même si c'est un vieux??? Mec, laisse tomber, je faisais que déconner..."

    Ken tourna un regard vers son ami. Celui-ci le fixait avec curiosité. Le blond avait toujours su que Mike aimait bien se tenir à ses côtés parce qu'il adorait son imprévisibilité. Ken tira sur sa cigarette et haussa un sourcil avant de sourire.

    "Tu rajoute 25$ si c'est un french kiss."

    Mike resta un moment sans voix. Il finit par sourire d'amusement et éclater de rire.

    "Okay, t'es complètement dingue, mais okay, j'acceptes. 25$ de plus si t'es assez c** pour faire un french kiss."

    L'adolescent aux cheveux noirs se redressa et planqua aussitôt son regard sur la porte. Ken prétendit un moment de fixer ses ongles, mais en réalité son regard était lui aussi braqué sur la porte. Les deux amis cessèrent de bouger, sentant la pression du moment envahir leur petit coin tranquille. L'esprit du blond ne cessait d'espérer une fille mignonne, rien que pour faire chier Mike... Mais il avait aussi un peu la trouille, parce qu'il avait pas embrassé tant de nanas que ça et qu'il avait pas envie de se foirer. Mais il dirait jamais ça à Mike, il préférait crever avant. Les yeux du blond tombèrent sur une dame d'environ 40 ans qui se dirrigeait vers la porte. Elle n'était pas horrible, quoi que de point de vue vestimentaire, elle faisait un peu dure. Personne lui avait expliqué que certaines couleurs allaient pas ensemble? Ken la fixa un moment, commençant à se faire à l'idée que ce serait sa victime... La dame s'arrêta avant d'entrer et conversa avec un vendeur. Ken commençait è la trouver un peu trop grosse à son goût... Le blond lança un regard en coin à Mike qui fixait lui aussi la dame en fronçant les sourcils. Soudain, un mec apparut du coin du mur. Il avait les mains dans les poches et fixait une pancarte à l'extérieur. Les yeux de Ken quittèrent la dame qui conversait toujours avec le vendeur et observa avec attention le nouveau venu. Il semblait avoir environ leur âge, cheveux bruns pâles cendrés et corps assez svelte. Il semblait pas musclé, quoique pas trop maigrelet non plus... Il avait définitivement un visage que les filles trouverait sexy. Mike avait arrêté de fumer sa cigarette. Il fixait lui aussi le mec.

    La dame continuait de converser avec le vendeur. Mais le jeune, lui s'avançait sur le tapis noir... Et... Il était entré. Curieusement, comme s'il s'était rendu compte qu'il venait de commettre un truc choquant, l'adolescent s'arrêta et fixa ses yeux sur les étagères, laissant tout le temps à Ken de le détailler. Sa peau était pâle, olivine. Mike fixait son ami à cet instant, se demandant s'il allait vraiment... Ken éteignit sa cigarette sous son soulier et se leva, laissa son chandail gris foncé retomber pour cacher à la vue son postérieur. Il fixa un moment le nouveau venu qui avait tourné son regard vers les caisses. Le blond se mit alors à avancer, son pas résonnant dans sa tête. Tout autre bruit venait de s'effacer de son esprit. Les mots en vert sur son chandail reflétait sous la lumière des néon 'I'm a bad guy so don't cross me'. L'inconnu tourna son regard vers lui. Ken encra ses yeux noirs dans les siens. Ils étaient marons, marons avec du vert. Le blond se saisit du bras de l'adolescent et le poussa derrière un autre muret, caché à la vue des autres vendeurs. Mike voyait tout de sa position. Le blond dévisagea un moment l'adolescent, acceptant le fait qu'il allait bientôt embrasser un autre mec. Puis, sans aucun avertissement, il posa ses lèvres contres celles de l'inconnu. Au début, l'adolescent ne répondit pas. Il se contenta de se laisser faire, là contre le mur avec les bras sans vie. Puis, après quelques secondes, ses lèvres se mirent à bouger toutes seules. Ken fermit les yeux et se perdit dans le baiser. Une révélation s'alluma dans son cerveau et quand il posa deux mains hésitantes sur les hanches de l'inconnu, il sut tout de suite pourquoi faire l'amour avec une fille ne lui avait jamais semblé satisfaisant.

    Oubliant Mike, oubliant l'endroit où il était et surtout oubliant le pari, Ken plongea sa langue dans la bouche offerte. Il reçut un léger gémissement en échange et se sentit réagir au son qu'il trouvait à cet instant monstrueusement sexy. Quand le blond lâcha enfin le jeune inconnu, il prit quelques instants pour reprendre son souffle avant d'ouvrir les yeux de nouveau. Deux noisettes vertes le fixait sans afficher d'émotion. Ken se recula et le fixa en silence. IL finit par fouiller dans ses poches et sortir un paquet de cigarettes ainsi que son briquet jaune avec un dessin de dynamite. Il s'en alla allumer sa cigarette quand il remarqua que l'inconnu fixait son paquet. Le blond tendit une cigarette à l'adolescent. Celui-ci le fixa un moment avant d'avancer une main hésitante. Il se saisit de la cigarette, frôlant les doigts de Ken en même temps. Un frisson parcourut l'échine du délinquant. Avec un dernier regard, il se retourna et marcha vers son ami qui fixait l'inconnu sans expression. Ken s'alluma une cigarette. Quand il s'assit aux côtés de Mike, ses yeux regardaient toujours l'inconnu qui fixait ses mains sans émotion.


    "Et bah... T'as vraiment peur de rien toi hein? Tiens, v'la ton fric."

    Ken ne regarda même pas Mike mettre 50$ sur sa jambe. Il fixait la silhouette du brun qui sortait du magasin, une seule pensées en tête...

    'sh*t, ch'suis guay.'


    - x - x - x - x - - x -

    Ken vécu une adolescence troublée. Dès ses 13 ans à Poudlard, il s'inscrivit dans l'équipe de soccer de l'école moldu du coin. Il savait qu'il pouvait jouer que durant les vacances, donc qu'il serait un simple joueur remplaçant. Au début, son avenir semblait ouvert à des tas de possibilités... Il était quand même assez bon dans ses matières, mais il excellait au soccer. Par contre, le blond commença assez vite à se tenir avec une bande de mec pas fréquentable qui commentaient des vols à l'étalage et consommait de la drogue. Il commença vite à fumer et à se ficher de ses parents, qui avaient peur pour son avenir. À 14 ans, il avait la réputation d'être un petit chieur qui refusait jamais un pari et qui se battait quand on le provoquait. À 15 ans, il obtint un certain respect de ses camarades de classe et personne n'osa le provoquer. Il se fit jeter de son équipe de soccer parce qu'il commettait des vols et qu'il avait finit par rendre quelqu'un à l'infirmerie à force de se battre. Ken devint rapidement un petit délinquant que la police eut à l'oeil. Ce jour là, dans le magasin principal, il n'oublia jamais son premier baiser avec un mec. Les mois qui suivirent, il tenta de coucher avec une fille pour s'assurer qu'il était vraiment homosexuel, mais il dut se rendre à l'évidence... La fille n'arrivait même pas à le faire bander et donc il ne coucha pas avec elle. Pendant un moment, il fut intrigué par ce nouveau monde qui s'offrait à lui. Ken observait sans gêne les mecs de Poudlard, surtout les serpentards, se faisait discret. Il en trouva quelques sexy, dont Mike, mais n'osa pas faire les premiers pas. D'ailleurs, Mike le regardait souvent d'un drôle de regard depuis ce pari.

    Ken fut ensuite obsédé par le mec qu'il avait rencontré dans le magasin, ses yeux noisettes zébrés de verts hantant ses rêves. Il se réveilla plusieurs fois avec une érection, devant nettoyer ses draps tout en pensant à ses rêves qui étaient souvent inspiré de cet inconnu. Il finit par revoir l'inconnu lors d'un party clandestin chez les serpys. Des mecs de sa bande l'invitèrent, il y aurait de la bière et probablement du vin piqué à un prof. Ils devaient être une cinquantaine, tous des gens de sa tempe, rebels et aimant jouer avec le feu, la plupart des serpys. Ken s'emmerdait. Il s'emmerdait grave. C'est là que son regard croisa celui d'un autre mec qui était assit. Il le reconnut tout de suite. Personne n'avait ces yeux là. Le blond se figea, le détaillant sans oser faire un geste. Le jeune homme aux cheveux bruns finit par sourire d'amusement et se lever. Il lança un regard au blond et monta les escaliers à l'étage vers les dortoirs. Ken ignorait de quelle dortoir il s'agissait au juste, mais il s'en fichait royalement. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il avait vachement envie de plaquer ce mec contre le mur et de continuer là où ils s'étaient arrêtés. Il éteignit sa cigarette et suivit le brun avec le coeur battant. Le jeune homme l'attendait contre une porte, le son du party était plus bas d'ici. Ken fixa le mec longuement. Celui-ci ne broncha pas. Finalement, le blond n'y tint plus. Il s'approcha et plaqua rudement l'adolescent contre le mur, l'embrassant à pleine bouche.

    Quelques minutes plus tard, ils étaient enfermés dans le dortoir sur un des lits et s'embrassaient comme si leur vie en dépendant, le brun sur le dessus. Leurs chandails étaient à moitié relevés, leurs pantalons ouverts et leurs caleçons présents. C'était la première fois de la vie de Ken qu'il adorait le sexe. Ils se revirent plusieurs fois ensuite, souvent dans des corridors sombres entre les classes. Le blond ne connaissait même pas son nom, à ce type... Mais il en devenait vite accro. Bientôt, il fut évident pour Ken qu'il lui faudrait tout avouer à Mike, qui lui jetait des regards de plus en plus suspicieux... Mais il avait du mal à se décider. Le fait qu'il était guay ne dérangeait pas outre mesure Ken. Il avait comme l'impression qu'il l'aurait bien découvert un jour et que ça faisait partit de lui, point barre. Si y'en a qui étaient pas d'accord, qu'ils chialent, il s'en contre fichait. Le blond n'avait pas encore vraiment réalisé qu'être guay n'était pas accepté de tous et était plutôt craint... Il avait toujours été comme ça, ne remarquant pas vraiment les autres et leur normalité. Il considérait maintenant l'inconnu comme un fuckfriend, parce que non, il ne connaissait toujours pas son nom. Bien que fuckfriend était un peu poussé, puisqu'ils n'avaient jamais vraiment été jusqu'au bout. Puis, un jour, il trouva son inconnu en train de se faire brutaliser par des mecs de son année. Il le sauva après un moment de paralysie, entendant des 'stupide homo, retourne dans ton ancien bahut, on veux pas de ta crasse dans notre école!'.

    Et c'est à ce moment, que tout changea dans leur relation.


    - x - x - x - x - - x -

    "Sh*t, arrête de grouiller, ch'pourrais jamais appliqué la f*ckin' lotion!"

    Le jeune homme cessa de bouger après les paroles de Ken et se contenta de détailler son visage, un air neutre affiché sur ses traits. Il l'avait observé maintes fois, surtout pendant qu'il dormait... Mais à chaque fois, il le trouvait un peu plus beau. C'était si ridicule... Mais il n'y pouvait rien, il trouvait le blond si séduisant... Ken avait les sourcils froncés et épongeait le front blessé de l'inconnu, les pensées ruminantes de colère envers ces connards qui venaient de l'attaquer. Pour qui se prenaient-ils tous , attaquer un élève au beau milieu du corridor! Leurs paroles résonnaient dans l'esprit du blond... 'Espèce de guay!'. C'était si injuste, pourquoi les hétéros étaient tant contre l'homosexualité? Jamais encore Ken n'avait remarqué la réticence de ses camarades de classe à accepter l'homosexualité. Il savait que les sangs purs avaient du mal contre les sangs du bourbe, mais quand même! C'était presque comme s'il considérait cela comme une putain de maladie. Le blond plongea le torchon taché de sang dans la bassine d'eau froide et la tordit un peu avant de la reposer sur la balafre sur le front du jeune homme. Ces idiots ne l'avaient pas manqué... Le lendemain, ce mec aurait certainement un oeil au beurre noir et la lèvre enflée. Mais le pire, c'était sur son front, où du sang coulait quelques minutes plus tôt. Ken était si stressé qu'il n'avait pas pensé à utiliser un sort de soin. Le blond était conscient que le brun le fixait, mais il ne disait rien et tentait tant bien que mal de l'ignorer. Il se leva du lit de l'infirmerie où reposait l'adolescent assis et se dirigea vers les étagères ou il chercha du désinfectant. À la minute où il mit la main sur la bouteille, les paroles de l'inconnu le firent se figer sur place.

    "Kyle McLane."

    Ken se figea, la main en l'air sur la bouteille de désinfectant, les yeux grands ouverts. Il y eut un moment de silence, puis il ramena la bouteille de son étagère et se retourna. L'adolescent se sentait tellement ridicule, là debout au milieu d'une infirmerie, tenant une bouteille de désinfectant avec un mec trop sexy pour son propre bien assis sur un lit, le visage défiguré qui le fixait. Ken le fixa longtemps, cherchant à comprendre... Jusqu'à maintenant, ne pas connaître son nom ne l'avait pas dérangé. Ils ne se parlaient pas vraiment. Ils se voyaient, s'embrassaient, faisaient l'amour mais jamais jusqu'au bout et s'observaient mutuellement quand ils pensaient que l'autre ne remarquerait pas... Pourquoi maintenant alors? Ken n'avait jamais réfléchit, mais c'est vrai qu'il avait toujours voulut savoir le nom de ce magnifique adolescent aux yeux verts. Après un moment, l'adolescent aux cheveux bruns baissa la tête, comme s'il pensait avoir fait une erreur. Ken serra la mâchoire et détourna le regard avant de dire d'une voix tremblante :

    "K-Ken Zox Heaster."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Mar 19 Aoû - 23:35

    Rien ne se passa pendant plusieurs minutes. Et bien qu'il ne le regardait pas, Ken savait que Kyle le fixait. L'adolescent n'osait plus regarder ce jeune homme, il sentait son coeur battre la chamade et ça lui faisait peur. Jamais encore il avait rescentit ça pour personne, cet attachement... Ce pourrait-il qu'il soit amoureux? Ce mot sonnait comme un étranger dans son esprit, pourquoi c'était le seul qui arrivait à expliquer cette situation chaotique. Ken avait fait des choses dont il était pas fier dans sa vie... Après tout, il avait que 16 ans, fallait bien qu'il commette des erreurs de si de là, pour grandir, pour apprendre... Mais pour lui s'était différent. Il volait, il conduisait l'automobile de son père sans lui demander son avis, souvent quand il était ivre... Il revendait des trucs qu'il avait volé sans scrupule, sans une once de remord. Oh il s'était déjà fait avertir par la police, mais jamais sérieusement. Il passait ses matières, il était pas trop chiant avec ses professeurs... Oh il était chiant avec les autres, surtout quand on le provoquait. Il entrait facilement dans des bagares avec d'autres types, les ammochants un peu trop parfois. Mais jamais encore il avait ressentit ce sentiment, ce sentiment qu'il ressentait avec Kyle. Ken entendit le bruit de couvertures bouger et vit l'ombre de Kyle se rapprocher de lui. Il se figea encore plus. Mais avant qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit, le brun l'avait encerclé de ses bras et avait niché sa tête dans son cou, lui susurant à l'oreille :

    "Ch'suis heureux de te connaître... Ken."

    Ken fermit les yeux. Il aimait entendre son prénom quand c'était le brun qui le prononçait. Lui qui détestait qu'on l'appelle comme ça, avec Kyle c'était différent, si différent... Il se laissa bercer par le souffle chaud dans ses cou et par les bras qui encerclaient son torse. Bientôt, Ken enfouit sa tête dans le cou du brun à son tour et poussa un long soupir. Il entoura la taille de cet adolescent qu'Il aimait tant et se promit de ne plus jamais le laisser partir. Après un moment, il sentit les lèvres de Kyle parcourir son cou, doucement... Quand elles commencèrent à lui faire un suçon, ces vilaines lèvres, Ken entrouvrit les lèvres et lui donna meilleur accès, ses mains se serrant sur la taille de Kyle. Il sentit bientôt son corps réagir aux caresses et une main se glisser lentement sous son chandail pour venir caresser son torse. Ken serra la mâchoire et sans qu'il puisse se retenir, murmura contre l'oreille de l'adolescent :

    "Kyle..."

    Il sentit aussitôt Kyle se figer et se mordit la lèvre en se traitant mentalement d'idiot. Il aurait voulut s'excuser, effacer ses paroles et recommencer à ce moment où l'adolescent avait semblé le désirer... Ken eut honte de sentir que son membre ne dégonflait toujours pas, excité par les événements. Il aurait voulut se décoller du corps de l'adolescent, de se dégager de son parfum envoûtant, mais celui-ci le tenait encore fermement et il n'arrivait pas à se dégager. Finalement, il fut surprit de sentir le membre de Kyle gonfler contre sa cuisse. Il dégagea sa tête du cou de l'adolescent pour observer son visage. Il était si paisible, si magnifique... Soudain, les deux yeux verts s'ouvrirent et le brun vint l'embrasser tendrement avant de susurer contre ses lèvres :

    "Dit-le encore..."

    Cela prit un moment au blond avant de comprendre. Il finit par sourire et murmurer de nouveau plus fermement :

    "Kyle."

    Il sourit et ce fut un sourire que Ken n'oubliea jamais de toute sa vie.

    - x - x - x - x - - x -

    Ce soir là, Kyle et Ken auraient fait l'amour jusqu'au bout. Ils l'auraient fait si l'infirmière n'était pas revenue tout gâcher. Ils s'affichèrent en tant que couple guay devant le reste de l'école et Ken détruisit le visage de ceux qui avaient tentés de défigurer le beau visage de Kyle. Tout semblait aller pour le mieux... Oui, vraiment tout. Kyle joint Ken et ses amis quand ceux-ci firent leurs quatre-cent coups, s'engageant parfois dans des situations trop dangereuses pour leur propre bien. Mais ils étaient jeunes et naïfs, peu conscient du danger qu'ils vivaient. Les problèmes commencèrent quand Kyle avoua à son père, qui l'avait éduqué seul, qu'il était guay et amoureux de Ken. Il le lui dit, car son père tenta de le dissuader de se tenir avec le blond, disant qu'il était une mauvaise influence et qu'il ne devrait pas se tenir avec ce genre d'adolescent. Une chicane s'en suivit et quand Kyle refusa d'arrêter de voir Ken, son père se fâcha et dit que dans ce cas, il ne le laisserait plus jamais entrer dans sa maison. C'est là que l'adolescent avait tout avouer à son père. Le chef policier fut tellement choqué par la nouvelle qu'il fit une crise cardiaque et passa une semaine à l'hôpital. Après tout ça, leur relation père-fils fut à jamais changée. Kyle ne parla plus jamais à son père. Il alla vivre quelques temps chez Ken, dont les parents avaient commencés à ignorer leur fils, fatigués de se disputer. Ce ne fut que quand Jean commença à prendre des photos d'eux tandis qu'ils couchaient ensemble et menaça de les mettre sur internet, que Ken et Kyle déménagèrent chez Mike. Celui-ci s'était trouvé un appartement sympa qu'il payait en vendant la drogue.

    Oui, vous avez bien lu. C'est à cette époque là que Ken quitta Poudlard pendant un an. Il alla vivre avec Mike et Kyle dans un appart, se fichant de ses parents et de ses profs. Il voulait plus être sorcier. Ce fut une décision qui coupa tous les ponts avec sa famille... Et facilita la tâche de Tom McLane, le père de Kyle, moldu et policier. Souvent auparavant, le chef policier l'avait arrêté pour des conneries et Ken savait qu'il voulait que le blond s'éloigne de son fils, qu'il le tenait responsable de l'orientation sexuelle de Kyle... Mais le blond s'en fichait, il aimait Kyle et il allait pas laisser un trou de cul comme Tom lui dicter sa conduite. Avec le temps, il était devenu impusif, plus facile à frustrer... Il n'y avait que le brun qui arrivait à le calmer. La vie semblait pouvoir continuer indéfiniment comme ça, dans le calme. À cause du manque d'argent, Ken se mit à vendre de la drogue et refusa de laisser Kyle faire de même. Il tenta plusieurs fois de rentrer dans des équipes de soccer, s'ennuyant de sa passion, mais personne ne voulut de lui. C'est à cette époque de sa vie qu'il commença è vraiment détester les ours en peluche, car c'est à l'intérieur de leurs corps qu'ils mettaient la drogue. Il les détestait déjà avant, parce que quand il était petit, sa grande soeur transforma son ours en peluche en morceaux quand il refusa de jouer avec elle. Ce fut comme si son ours l'avait trahit ce jour là et il ne pardonna jamais à Jean son geste. Aujourd'hui, il continue de faire du mal aux ours en peluche, se vengeant du sien avec rage.

    Bref, la vie continuait son cour... Jusqu'à un horrible accident deux mois plus tard. Deux gorilles baraqués vinrent attaquer Mike, disant qu'il leur devait du fric. Mais Mike n'était pas là cette journée là et Kyle et Ken étaient seuls avec les gorilles. Bien sûr, aucun des deux n'avaient de fric. Ils trouvèrent les deux adolescent en train de faire l'amour et trouvèrent cela des plus rigolo... Décidant de leur donner une bonne leçon, ils attachèrent Ken sur une chaise et tentèrent de violer Kyle. Ken, fou de rage, finit par se détacher avec un canif qu'il traînait toujours dans sa poche. Sa baguette magique était rangée depuis longtemps dans le placard. Quand il fut délié, il se battit furieusement avec l'un des gorilles, entendant les cris de souffrance de Kyle qui n'arrivait pas à se débattre contre les assauts du gorille. Quand le premier fut assommé, Ken se jeta sur le deuxième qui sortit un flingue. La bataille dura encore un moment, puis il en arriva au fait que Ken était acculé contre le mur et que le stupide gorille braquait son fusil contre sa tête. La scène se passa comme au ralentit... Et juste au moment où le blond croyait qu'il allait mourir, Kyle se jeta devant lui et reçut la balle à sa place. Le blond hurla de rage et tint en pleurant le corps meurtris du brun contre le sien. Il n'y avait plus rien au monde qui restait, sinon Kyle qui mourrait doucement en lui murmurant 'je t'aime'. Quand la police était arrivée, les deux gorilles étaient depuis longtemps partis. Et ce que trouva Tom McLane quand il entra dans l'appartement miteux, fut son fils mort, un fusil posé à porté de main de Kyle et des ours en peluche déchirés montrant des sacs de drogue.



-- -- -- -- -- -- -- -- -- --

x ÉPILOGUE x

-- -- -- -- -- -- -- -- -- --



    "Sh*t Ken!!! Il a pas le droit de te laisser crever dans s'te f*ckin' prison de merde!!! J'ai qu'à leur dire que c'est moi la drogue, ils te laisseront sûrement sortir!"

    Ken resta assis sur sa chaise en fixant la table devant lui, trouvant que cette situation lui rappelait drôlement des jours où Tom McLane tentait de lui tirer les verres du nez sur des crimes qu'il n'avait même pas commis bien souvent. Ken regardait du coin de l'oeil Mike qui faisait des vas et viens dans la pièce, une main sur le menton et ses nouvelles lunettes sur le nez. Il était encore en prison juvénile, comme toujours depuis trois mois... On lui avait permit la visite de Mike, parce que celui-ci ne cessait d'insister pour le voir. Ken se saisit du verre d'eau qui reposait sur la table en face de lui et le but à grandes gorgées. Après avoir raconté toute sa vie à Mike, il avait la gorge tellement sèche qu'il avait du mal à avaler. Mais bon, c'est pas comme s'il lui avait balancé ça dessus sans raison, Mike le lui avait demandé... Exigé serait plutôt exacte. Il était débarqué dans la pièce, gueulant qu'il voulait tout savoir pour comprendre. Apparemment Ken était... Comment il avait dit déjà? Ah oui... 'Un f*kin' enfoiré qui lui disait jamais rien et qui gardait ses sentiments pour lui sans rien d'mander à personne.' Le blond soupira et releva enfin les yeux vers son ami, cherchant les mots qui pourraient le calmer. Avec le temps, il s'était résolut à l'idée qu'il allait devoir rester ici pendant les derniers 3 ans qui lui restaient, qu'il le veuille ou non. Ken se leva et contourna la table avant de s'asseoir dessus et de lancer :

    "Arrête de dire n'importe quoi Mike. Et pis arrête de tourner autour de la pièce comme un débile sh*t, tu me donnes mal à la tête!"

    Mike arrêta de tourner en rond et se mit à fixer le sol. Il finit par lancer un 'sh*t' sonnore avant d'aller s'asseoir aux côtés du blond, fixant toujours le plancher de céramique. Ken se sortit une cigarette et la fuma tranquillement, sans rien dire. Il avait pas envie de causer... Aujourd'hui, curieusement, il avait pensé à Kyle toute la journée et avait été dans un état morose. Curieusement, cela fit du bien à son colocataire... Il devait en avoir marre de l'entendre lui gueuler dessus et piquer des crises de frustration. Mike piqua la cigarette de Ken et en prit une bouffée avant de la lui rendre. Après un moment de silence, il finit par lancer :

    "I'm f*ckin' sorry Ken... Tout ça c'est ma faute... J'aurais jamais du vous laisser tout seuls dans l'appart..."

    Le blond soupira et passa un bras autour des épaules de son ami, se fichant que la table qui soutenait leurs deux poids pouvait basculer à tout moment.

    "Bullshit Mike... Tu pouvais pas savoir."

    Mike poussa une sorte de grognement avant de se relever et de lui faire face. Ken le dévisagea un moment avant de laisser tomber de la cendre de sa cigarette tranquillement. L'adolescent aux cheveux noirs finit par dire d'un ton un peu trop fort :

    "Si je pouvais savoir!!!! Merde Ken, je savais que ces f*kin's assholes venaient ce jour là!!! Je... Je me suis enfuit comme un f*ckin' idiot!!!"

    Ken resta sans rien dire, un peu surpris par les paroles de son ami. Il n'arrivait pas à lui en vouloir... Pourtant il aurait du être en trait de lui ficher la baston de sa vie. Mike semblait penser la même chose. Il le regardait comme s'il s'attendait à ce que le blond lui saute dessus à tout moment. Ken finit par se lever et donner sa cigarette à l'adolescent. Celui-ci la prit, mais n'en fuma pas. Le blond le fixa dans les yeux et se saisit de ses épaules.

    "J'me fiche de ce qui c'est passé ce jour là, t'entends Mike? Le passé, c'est le passé. Même si tu savais... Ça change rien au fait que ch'suis coincé ici et que m'enfuir servirait f*ckin' a rien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Ken Zox Heas

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 26
Baguette : Bois de Saule, 20 centimètre, ventricule de dragon.
Animal : Est-ce que j'ai l'air d'un p*tain de pet shop???
Rang Sociale : Célibataire, GOT A F*CKIN PROBLEM WITH THAT???
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/08/2008

Formulaire ID
Humeur:
-10/20  (-10/20)
Rang: Étudiant(e)s
Méli-Mélo:

MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   Mar 19 Aoû - 23:36

    Mike resta un moment à le fixer, cherchant une vérité autre que cette réalité là dans ses yeux. Il finit par soupirer et prendre une bouffée de la cigarette, fermant les yeux avec résolution. C'était vrai, rien de ce que Mike pourrait dire ou faire n'arrangerait la situation. En fait, s'il faisait quelque chose, ça n'allait qu'empirer les choses... Tom McLane l'avait traîné en cours pour le meurtre de son fils et le détestait pour le tuer. Il voulait une punition pour la mort de cet adolescent avec qui il avait perdu tout contact et Ken entendait bien se laisser faire, pour se faire pardonner de n'avoir pas pu sauver Kyle. Il n'avait aucune explication à donner au juge, rien pour prouver son innocence. Il n'avait pas nié la drogue, de peur qu'ils prendraient Mike aussi. C'est sans doute pour ça que Mike s'en voulait de ne pas être avec lui... Le blond lâcha son ami et retourna s'asseoir sur sa chaise. Mike le laissa faire, comprenant que sa visite achevait. Il fit un geste pour rendre la cigarette de Ken, mais celui-ci fit signe que non. L'adolescent sourit et prit les dernières bouffées avant de l'écraser dans un coin de la pièce. Quand il fut rendu à la porte, Mike lança :

    "You're always f*ckin' right... It's annoyin' as hell..."

    Ken sourit doucement et sans le regarder, répondit :

    "À dans 3 ans Mike, si tu t'fais pas tuer avant."

    Mike poussa un soupir et ricana un peu avant de quitter la salle. Après son départ, Ken resta un moment seul à réfléchir à son passé. La colère l'envahit soudain et il donna un coup dans la table. Le doux visage de Kyle lui revint en mémoire et quand les gardiens vinrent le reconduire à sa chambre, ils furent surpris de voir des traces de larme sur ses joues, une chose que jamais encore aucun d'entre eux n'avait vu. Finalement, un représentant sorcier vint lui rendre visite 6 mois plus tard. Il lui fit promettre de reprendre sa dernière année d'étude sous surveillance constante en échange de sa liberté. Ne désirant pas moisir en prison pour le reste de sa vie et pensant sérieusement à changer sa vie, le jeune de 18 ans accepta et fut bientôt tiré d'affaires. Tom McLane lut la nouvelle dans le journal et fut maussade toute la journée.



x THE END x
-- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-federation.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ken Zox Heas -- [FINISHED]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ken Zox Heas -- [FINISHED]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» Milana Natalia Nina Mednikova [M.N.N.M~FINISHED]
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Un joli pissenlit, pissenlit, lit, lit... [FINISHED OH YEAH BABE]
» SLADE JADE KITAGAWA. (100%). finished.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicworld :: ■ ℓε ραяcнεмιη :: • Grimoire des registres-
Sauter vers: